Bilan 2019 blog voyage 5 ansLe temps file et le blog vit de belles années. Voilà 5 ans que je tiens le blog voyage Traversée d’un monde et que je prends plaisir à partager mes aventures. Merci à vous d’être là.

 

 

Bilan 2019 ! Le blog voyage a 5 ans

Le 11 janvier frappe à ma porte. Le 11 janvier est pour moi, chaque année, un évènement important. Il symbolise l’anniversaire de ce blog voyage.

Traversée d’un monde a été, et est, le plus grand projet que je mène. Malgré les années qui passent, celui-ci me motive toujours autant. J’apprécie beaucoup voir son évolution au fur et à mesure du temps. J’aime lire vos retours, j’aime vous inspirer et vous donner des idées de séjours à réaliser.

Depuis la création de ce blog, je me mets à écrire un bilan en début de chaque année, il me permet de faire le point et de constater l’évolution réelle du blog et de moi-même.

Vous pouvez (re)découvrir les bilans précédents ci-dessous :

2015 / Année 1
2016 / Année 2
2017 / Année 3
2018 / Année 4

2019 a signé pour moi une nouvelle évolution sur mon aspect écologique. Il y aura bientôt 3 années que je suis végétarien. Désormais, je tente le plus possible d’être végétalien, de réaliser une vie le plus proche du zéro déchet, et de voyager différemment. Je suis loin d’être parfait, je ne pense pas que quiconque puisse l’être mais nous pouvons tenter d’approcher la perfection petit à petit.

En mars 2019, j’ai pris la décision de ne plus prendre l’avion pour voyager en Europe lorsqu’une alternative terrestre existe et d’apprendre à me déplacer autrement que par le vol low-cost de quelques euros qui est en contradiction avec la personne que je suis devenue.

2019 a été une année riche en expérience et en dépassement de soi-même. 2020 débute avec une multitude de nouveaux projets, je vais d’ailleurs vous en parler de quelques-uns dans la suite de cet article. Restez donc bien ici.

 

Les séjours en 2019

En 2019, je réalise que j’ai pas mal voyagé mais en restant uniquement en Europe car notre continent possède de nombreuses richesses culturelles et architecturales. C’est parti pour un petit retour de tout cela en mois par mois.

 

En janvier

En début d’année, il m’est arrivé plusieurs choses !

J’ai eu l’occasion de participer à un reportage au Journal Télévisé de la RTBF sur la thématique du voyage en solo. Mon passage est à voir ci-dessous :

 

 

Il y a eu un article sur le web sur le site de la RTBF à propos du fait de voyager en solo.

J’ai également eu l’agréable surprise d’avoir une chronique dédiée à mon livre « Voyager sans se ruiner ». Ça a été un moment fantastique et vous pouvez également le voir ci-dessous :

 

 

Au mois de janvier, j’ai pu réaliser l’un de mes rêves qui était d’assister à une grande course de chiens de traîneau. J’ai eu une accréditation pour un week-end sur La Grande Odyssée dans les Alpes françaises et j’ai pu en faire un reportage sur ce blog.

 

 

C’était une expérience merveilleuse où j’avais pu rencontrer l’équipe organisatrice de cette course. Cela m’a tellement rappelé les bons moments que je vivais dans mon bénévolat au Canada avec plus de 40 chiens.

 

 

Ce mois-là, j’avais donné deux interviews en radio à propos de mon livre. Sur l’une d’elle, je passais à plus de 23h, je ne me suis pas senti à l’aise en étant en direct et il m’était compliqué d’aborder les points que je trouvais essentiels. Ce n’est peut-être pas pour moi finalement, même si j’ai déjà fait plusieurs interviews radios (en différé et en direct) où je me sentais totalement à l’aise. Je dois peut-être mieux choisir les interviews que j’accepte et voir si la radio (ou/et l’émission en question) possède l’audience que je souhaite toucher.

 

En février

En février, je suis venu en Lorraine pour faire un premier tour dans le Massif des Vosges et randonner sur la neige. Je m’étais rendu à Gérardmer.

 

 

En mars

En mars, j’ai pris l’avion pour le Portugal, pour ce qui devrait être la dernière fois que je le prends en Europe lorsqu’une alternative terrestre existe. J’avais réservé les billets avant ma grosse prise de conscience !

Je suis allé découvrir une partie du Portugal en visitant les villes suivantes :

Lisbonne
Porto
Évora
Sintra

J’ai vraiment beaucoup apprécié le Portugal et j’espère m’y rendre de nouveau à l’avenir pour découvrir davantage ce pays.

 

 

Fin mars, j’ai repris mes marches sur le RAVeL et j’ai décidé de mettre en avant une problématique réelle : l’abandon des déchets !

J’ai été scandalisé de voir autant de déchets sur certains RAVeL et j’ai pris la décision de les ramasser tout en partageant cela. 

 

 

J’ai également pu aborder cela dans un article de presse mais on peut vite être déçu de voir à quel point un RAVeL nettoyé peut rapidement redevenir sale à cause de certains individus.

 

 

En avril

Durant le mois d’avril, je me suis rendu aux Pays-Bas, j’avais envie de voir Rotterdam depuis longtemps. Son architecture m’intéressait beaucoup. J’ai profité d’un court séjour là-bas pour visiter Rotterdam et La Haye.

 

 

Par la suite, je me suis rendu à Lille pour une nouvelle édition du Salon des Blogueurs de Voyage. C’était la 4e fois que je m’y rendais. Chaque année, ce lieu change de destination, mais j’ai été quelque peu déçu de cette 4e édition et je ne pense pas m’y rendre de nouveau (surtout que la formule du salon change à partir de cette année 2020).

 

En mai

En mai, je n’ai rien de particulier à déclarer. Bisou ! Mais voici la photo d’un bon Pastéis de nata du Portugal en train de sourire… c’est pour compenser 😉

 

 

En juin

En juin, je suis revenu en Lorraine et j’ai eu l’occasion de rencontrer Antoine de Maximy. C’était génial d’assister à la conférence d’un gars qui m’a tant inspiré dans le domaine du voyage. C’est une rencontre que l’on oublie pas.

 

 

Courant juin 2019, je fêtais le 7e anniversaire de mon premier voyage qui avait eu lieu à Rome. J’avais l’envie d’y retourner au plus vite.

 

En juillet

En Juillet, j’ai finalisé mes randonnées sur le RAVeL après 650 km de marche sur 10 mois. J’étais à la fois ému et heureux de terminer cette longue aventure. J’appréciais ce côté solitaire durant mes marches, et de temps en temps, d’emmener quelqu’un avec moi à la découverte d’un RAVeL comme des ami(e)s ou ma sœur.

 

 

Durant ce 7e mois de 2019, je suis parti en Suisse pour un voyage de presse. C’est la première fois que je me rendais en Suisse et j’ai apprécié y découvrir les montagnes. C’est à Verbier que j’ai passé 4 jours fantastiques avec d’autres professionnels du tourisme (journalistes, photographes, etc…).

 

 

En août

Pour fêter le 7e voyageniversaire, je suis donc reparti en Italie. En plus de Rome, je me suis rendu à Florence et Naples. Qu’est-ce que j’aime ce pays, c’est certain que j’y retournerai à nouveau. Je m’y suis rendu en bus et j’ai réalisé ce qu’était un long voyage en bus.

 

 

Fin août, j’ai pris la direction de la Suède pour m’en aller vivre la plus grande aventure de 2019 : un trek en Laponie ! J’ai débuté l’aventure en divisant mon long transport de près de 50 heures en visitant la ville de Stockholm. Je souhaitais aller dans les pays nordiques depuis tant de temps.

 

 

En septembre

Durant une bonne partie du mois de septembre, j’ai randonné sur le trek du Kungsleden en apprenant, jour après jour, de mes erreurs, et en découvrant un nouveau mode de vie. À chaque fois que je ferme les yeux, je revois des images incroyables de cette aventure de 430 km. C’est clairement l’expérience la plus marquante de mon année 2019.

 

 

Au retour, je me suis arrêté à Copenhague. J’étais épuisé, j’ai été malade… Mon corps et mon organisme ont pu tenir jusqu’à la fin du trek ! Ensuite, durant deux semaines, j’étais quelque peu amorphe mais j’étais allé au bout.

 

En octobre

En octobre, petit tour à Nancy pour voir le Jardin Éphémère et visiter Toul. Après ma grande introspection en Suède, mon envie de vivre dans cette jolie ville de Nancy grandissait.

 

 

En novembre

Durant le mois de novembre, je suis retourné dans quelques villes flamandes que je souhaitais découvrir davantage. J’en ai profité pour écrire des articles sur Gand, Bruges et Anvers. J’aime beaucoup cette partie de mon pays.

 

 

J’ai également écrit un article sur les lieux à visiter à Bruxelles, ma jolie capitale belge. 

 

En décembre

Pour le dernier mois de l’année, je suis de nouveau revenu à Nancy pour assister aux Fêtes de Saint-Nicolas. Je me suis également rendu en Alsace pour assister aux marchés de Noël de Colmar et de Kaysersberg.

 

 

J’ai terminé mon année en visitant d’autres marchés de Noël comme ceux de Arras et de Lille, mais également en mettant en avant le tourisme de mémoire. Je me suis rendu à Verdun, lieu tragique de la 1ère Guerre Mondiale avec plus de 300 000 morts et 400 000 blessés, ainsi qu’à Bastogne (Belgique) pour visiter le musée « Bastogne War Museum ». Je souhaite davantage découvrir l’histoire tragique de nos ancêtres avec l’espoir que tout cela ne se reproduise jamais.

 

 

En totalité

Pour résumer, en 2019, je suis allé uniquement sur mon continent Européen. J’aime mon contient, il n’y a aucun doute là-dessus. J’ai pris deux fois l’avion en aller-retour en début d’année mais je ne l’ai plus pris depuis le mois de mars. Je souhaite continuer au maximum cela et favoriser les déplacements en bus et train de nuit. Je reprendrai sans doute l’avion dans ma vie, je n’ai pas fait une croix totale dessus mais si cela vient à arriver, c’est qu’il n’y a pas d’autres possibilités, et que je partirai alors découvrir un autre continent, et où je resterai bien plus qu’une petite semaine. Pour le moment, je me sens bien en Europe alors j’y reste.

 

En 2019, je me suis rendu (en-dehors de la Belgique) :

  • France
  • Suisse
  • Portugal
  • Pays-Bas
  • Italie
  • Suède
  • Danemark

 

À une période ma vie, j’ai beaucoup voyagé en Europe de l’Est, j’aime cette partie du continent et j’espère avoir l’occasion de m’y rendre à nouveau en 2020. Je souhaiterais découvrir davantage certains pays et plus particulièrement certaines régions.

 

Mes projets en 2019

En 2019, j’ai voulu donner vie à plusieurs projets mais voici quelques chiffres clés de cette année :

  • Nombres d’articles écrits sur le blog : 65 articles
  • Nombres de livres vendus : 116 exemplaires via Amazon
  • Temps passé à travailler sur le blog : Incalculable

Les principaux projets sont les suivants :

 

Fin du projet RAVeL

Si vous me suivez depuis un bon moment, vous n’êtes pas sans savoir qu’en octobre 2018, j’ai débuté le projet de découvrir un peu plus ma Wallonie en randonnant sur le RAVeL (Réseau Autonome de VoiEs Lentes).

J’avais débuté cela avec 333 km sur le dernier trimestre 2018. En 2019, j’ai pris un peu patience, en attendant le retour du bon temps, avant de reprendre mes marches. Je suis donc arrivé à un total de 650 km de marche sur le RAVeL.

 

 

Tout cela a été une très belle aventure qui m’a permit de mieux me connaître physiquement. J’ai pu tester du matériel et voir véritablement jusqu’où je pouvais aller.

Je souhaitais particulièrement réaliser plusieurs itinéraires régionaux en totalité. Avec le temps, je commençais à me distancer de la joie des débuts. Il faut dire qu’à quelques éléments près, ceux-ci se ressemblent beaucoup. J’avais juste envie de passer à autre chose.

 

Réalisation du projet Kungsleden

C’est durant mes randonnées sur le RAVeL que le projet d’un trek s’est formé dans mon esprit.

En mars 2019, j’ai commencé par chercher où je pourrais bien faire ce trek et à découvrir le Kungsleden. 

Ce trek suédois m’attirait de plus en plus, je me suis alors renseigné davantage sur celui-ci. Petit à petit, j’ai formé le projet comme je le voyais. J’ai commencé par chercher des sponsors en présentant mon projet et j’ai donc réussi à trouver les premiers sponsors depuis les débuts du blog. Il faut dire que ce blog a aidé à ce que des marques professionnelles me fassent confiance dans cette aventure.

C’est fin août 2019 que je suis parti en solo sur les traces de la Voie Royale en Suède. Ce trek du Kungsleden se trouve en Laponie suédoise et se fait en 430 km. Durant un mois, j’ai vécu une vie au beau milieu de la nature. Il arrivait même que certains jours, je ne rencontre qu’une seule personne.

 

 

Il m’est arrivé tellement de choses que cette aventure est à jamais gravée en moi.

Ce projet a été l’opportunité pour moi de franchir un pas important : aborder un problème physique que j’ai depuis ma naissance. Ce pied-bot (pour lequel j’ai été opéré après ma naissance – suivi de plâtres – et qui me permet aujourd’hui de marcher normalement en-dehors d’efforts physiques importants) a toujours été comme une honte à mes yeux, une chose que je cachais tout le temps sauf quand cela était impossible. Je repense aux cours de natation lorsque j’étais enfant et adolescent, certaines personnes peuvent être ignobles et ça a renforcé mon sentiment de honte et du fait de vouloir cacher cela à tout prix. Aujourd’hui, je l’accepte et je m’accepte, et ce trek du Kungsleden m’a prouvé que je pouvais être capable de réaliser certaines choses même si mon orthopédiste me l’avait vivement déconseillé.

 

 

Ecriture du guide Kungsleden

Durant la rédaction de mes articles à propos du Kungsleden, j’ai réalisé que j’avais énormément de choses à dire, que je répondais à énormément de questions que je me posais avant mon départ.

L’idée d’en écrire un guide a alors germée dans mon esprit et il verra le jour d’ici peu.

 

Ma belle Lorraine et mon installation à Nancy

Voilà, je vous le dis. J’ai décidé de m’installer à Nancy ! 

Oui, j’ai quitté ma Belgique. Ce n’est pas que je n’aime plus mon pays natal mais j’ai envie de découvrir un peu autre chose. 2020 commence donc fort pour moi.

Je me suis rendu à plusieurs reprises en Lorraine depuis environ 1 an et demi. À chaque fois, je venais assister à des évènements à Nancy et je m’en allais découvrir un nouveau lieu en Lorraine. Je découvrais également différents lieux du Grand-Est.

 

 

La Lorraine est une région qui me plaît beaucoup. Nancy est une ville qui me fascine et c’est là que j’ai donc décidé de poser mon sac à dos pour un bon moment et de travailler sur mes prochains projets. Nancy est ma nouvelle base, ça fait plaisir à dire. J’ignore de quoi l’avenir sera fait mais il est plaisant de vivre une autre vie, de la faire évoluer et de suivre ses envies.

 

 

Une décennie vient de se terminer

Une décennie, qu’est-ce qu’il peut s’en passer des choses en une décennie. J’ai l’impression que cette décennie m’a permis de devenir qui je voulais être, qui j’étais… qui je suis ! 

Tout a débuté par une installation de 3 ans dans la ville de Tournai en Belgique où j’ai étudié les Arts Numériques (domaine de la photographie, vidéographie, graphisme, cinéma, histoire de l’art…).

Ce cursus m’a tant apporté sur un bon nombre de choses. J’y ai rencontré des gens intéressants et je n’oublierai jamais cette partie de ma vie. À cette époque, j’avais des rêves mais que je ne pensais jamais pouvoir les réaliser pour raison X ou Y. Comment un petit être comme moi oserait simplement vivre tout ce qui se passait dans son cerveau ? Je me le demandais sans cesse. Pourtant, en 10 ans, j’ai donné vie à tout cela :

  • J’ai osé franchir le pas du voyage
  • Je raconte mes aventures sur un blog à des centaines de milliers de personnes
  • J’ai réalisé des clips vidéos et des courts-métrages
  • J’ai écrit un livre
  • J’ai vécu à l’étranger
  • J’ai fait un long trek en solo

 

J’ai travaillé quelque temps comme collaborateur parlementaire pour un député en Belgique et découvert le monde politique. J’ai eu l’occasion de tourner des capsules avec des personnes connues comme Tatiana Silva et Emilie Dupuis. J’ai gagné un prix dans un festival de court-métrage. J’ai été stagiaire comme caméraman-monteur dans une télévision belge. Et depuis 2014, je suis de temps à autre médiatisé sur certains de mes projets. Je ne peux qu’être ravi du chemin parcouru qui a été semé d’embuches.

 

 

Il y a également eu quelques malheurs comme la perte de mes deux grands-mères lorsque je vivais au Canada. Cela reste l’un des épisodes les plus marquants de ma petite existence.

Si je devais résumer très simplement ma décennie, ce serait par ces quelques mots :

Passer d’étudiant à Tournai, à une vie à Nancy, en passant par une année au Canada

Car oui, si vous ne le savez pas, en 2015-2016, j’ai eu l’occasion de vivre dans une grande ville comme Montréal. J’ai réalisé un rêve en vivant durant une année à l’étranger. Mes 12 mois au Canada ont été incroyables et font partie des plus beaux moments de ma vie.

Je pensais partir vers un autre PVT après celui du Canada. J’ai repoussé ce projet par manque d’argent et par le fait qu’un job salarié en Belgique se posait devant moi. Plus tard, j’ai opté pour d’autres projets de voyages et pour me financer un joli appareil dentaire (ça coûte cher… et l’argent mis en place pour le PVT Nouvelle-Zélande y est passé), et à la veille de mes 31 ans (après mon retour du Kungsleden qui m’a également coûté la nouvelle somme mise en place pour ce PVT ^^), qui était le dernier moment pour faire une demande de visa, j’ai choisi de renoncer à ce projet que j’avais depuis plusieurs années. D’autres choses viendront, tout ne peut pas toujours se réaliser. Je ne me voyais pas repartir 6 à 12 mois à l’étranger, ce n’était de toute façon plus mon souhait après mon introspection dans la nature de la Laponie suédoise.

J’ai tenté différentes choses sur cette décennie comme le fait d’être indépendant en Belgique dans le domaine de la vidéo mais j’ai remarqué que ce n’était finalement pas pour moi. En plus du manque de revenus, je perdais de l’argent avec les cotisations sociales à payer (même si le chiffre d’affaire était de 0 € sur le trimestre). De plus, je suis plutôt quelqu’un qui aime la solitude et me retrouver avec une centaine de personnes sur un tournage de film de mariage ne me met pas du tout à l’aise. Je ne suis pas du genre à démarcher… J’aime tenter des choses, apprendre à mieux me connaître et à ne pas me forcer à faire des choses qui ne me rendent pas heureux ou apaisé. J’avais finalement orienté mon entreprise vers ce blog voyage mais sans gagner suffisamment d’argent pour que cela devienne viable.

Petit à petit, je trouve mon chemin et j’apprends du parcours que je mène. N’est-ce pas cela finalement la vie ? Ce blog, et ce qui gravite autour, est un parfait compromis pour la personne que je suis. Je remarque que j’aime me poser et prendre le temps, plutôt que d’enchaîner les voyages à la va-vite.

 

5 ans de blogging

5 années à bloguer sur ce site, ce n’est pas rien. Cette aventure dans le monde du blogging voyage représente beaucoup pour moi. Il m’a permis de rencontrer des gens intéressants avec qui nous avons la même passion du blogging et du voyage, ça a aussi été l’occasion d’échanger avec de nombreux lecteurs.

Cette aventure, je souhaite la poursuivre pour plusieurs années encore. Tant que celle-ci me passionne, il n’y a aucune raison de l’arrêter. 

J’ai profité de l’écriture de cet article pour relire mes précédents bilans. Ils me permettent de remarquer à quel point je ne suis plus la même personne, plus le même blogueur, et cela est rassurant. J’avais également écrit les deux articles suivants lorsque j’ai fêté mes 5 années de voyage (premier voyage en 2012) et le fait de passer le cap des 30 ans. Ce blog est un peu un journal où je peux me relire, et où vous pouvez peut-être un peu mieux me connaître. Parler par ici mais tout en gardant une certaine distance, vis-à-vis du respect de la vie privée à laquelle je tiens, surtout avec autant de lecteurs.

Quoiqu’on en dise, vivons libre, vivons heureux, et profitons !

 

Nombres de lecteurs

En 2019, « Traversée d’un monde » a reçu près de 470 000 lecteurs uniques et plus de 680 000 pages ont été vues. C’est une très belle évolution sachant qu’en 2018, j’avais eu près de 200 000 lecteurs. Il ne faut pas se le cacher, le nombre de lecteurs est important et est une réelle motivation dans la poursuite de ce projet.

Je regarde davantage les chiffres du blog que ceux des réseaux sociaux dont je me distance un peu plus chaque année qui passe. J’aime y partager de temps à autre et y avoir des échanges avec les personnes qui me suivent. Mais la vérité, c’est qu’il est de plus en plus compliqué pour les publications d’être vues par les abonnés. Cet aspect est démotivant.

Pour le blog, j’espérais franchir le cap des 500 000 visiteurs uniques cette année mais j’ai du faire face à une perte d’audience soudaine début novembre. Google a ses secrets et nous avons été de nombreux blogs à être touché par ça.

Cela m’a donné droit à un peu de démotivation étant donné que je passais beaucoup de temps sur ce blog. Petit à petit, il reprend quelques forces. Le cap des 500 000 visiteurs uniques en un an, ce sera sans doute pour l’année prochaine, et qui sait, ce blog voyage parviendra peut-être à franchir la barre symbolique du million de pages vues en une seule année.

Lorsqu’on est un lecteur de blog, on imagine pas toujours tout le travail qu’il peut y avoir derrière et le temps que cela demande pour arriver à être lu, pour en obtenir un certain revenu, et pour le mener là où on le désire. Je réalise d’autres projets à côté pour ne pas dépendre uniquement que de ce blog mais qui reste tout de même lié d’une certaine manière.

 

Les articles les plus lus en 2019

Voici les 10 articles qui ont été les plus lus durant l’année 2019 :

  • 7 lieux à visiter à Alicante – 51 000 vues
  • 9 lieux à visiter à Annecy – 40 500 vues
  • 7 lieux à visiter à Gibraltar – 27 000 vues
  • 11 lieux à visiter à Metz – 25 000 vues
  • 9 villes à visiter en Belgique – 25 000 vues
  • 9 lieux à visiter à Cordoue – 24 500 vues
  • 7 lieux à visiter à Grenade – 22 000 vues
  • 5 lieux à visiter à Carthagène – 20 000 vues
  • 7 lieux à visiter à Montpellier – 19 000 vues
  • 7 lieux à visiter à Murcie – 18 500 vues

 

2019 signe clairement un succès pour les incontournables à voir en voyage. Ce sont tous des articles qui ont plus d’un an et cela me confirme qu’il faut faire preuve d’un peu de patience pour que certains articles se référencent mieux (si le travail initial a bien été effectué).

Dans mon TOP10, il y a notamment 3 destinations françaises et 5 destinations espagnoles.

 

Le livre « Voyager sans se ruiner »

Ce livre a été mon gros projet de 2018 avec près de 84 ventes sur Amazon d’octobre à décembre 2018. J’ai été ravi de ce lancement. 

Même si j’espérais atteindre les 100 exemplaires de ce livre, je ne pensais pas y être proche aussi rapidement.

En 2019, j’ai vendu 116 exemplaires (format papier et numérique) via Amazon. Avec mon statut professionnel en Belgique, c’était compliqué d’en vendre de main à main, mais vous êtes de plus en plus nombreux à me demander s’il est possible de se procurer mon livre en-dehors d’Amazon.

Livre Voyager sans se ruiner

Je peux vous le dire, d’ici quelques semaines, ce sera le cas. Avec mon emménagement en France et mon nouveau statut, cela va être plus facile pour moi de vous proposer cette option. De plus, cela me permet d’être mieux rémunéré qu’en vendant un exemplaire via Amazon.

À l’heure d’aujourd’hui, le livre a franchi le cap des 200 ventes. J’en suis content mais je souhaite aller plus loin avec celui-ci et pouvoir aider le maximum de personnes à préparer un premier voyage en sac à dos sans se ruiner.

Ce que j’ai remarqué, c’est que d’avoir écrit un livre permet de paraître plus crédible sur un sujet. Je suis d’ailleurs de temps en temps contacté sur la thématique du voyage à petit budget par des passionnés du voyage et par des professionnels du tourisme ou médiatiques. 

Soyons honnêtes, 200 ventes, ce n’est pas non plus mirobolant mais je suis fier d’une chose : En gérant tout cela tout seul, car je suis mon propre éditeur (et je me suis occupé du graphisme, de la mise en page, etc…), j’ai réussi à vendre plus d’exemplaires que certains politiciens français qui ont une maison d’éditions. Pas mal non ?

Les mois passent depuis la sortie de ce livre et je continue de recevoir des retours à propos de celui-ci. Sincèrement, vous n’imaginez pas à quel point vos retours me font plaisir. Ils me font réaliser que les 5 mois que j’ai passé sur ce projet n’ont pas été en vain.

Plus d’infos sur Voyager sans se ruiner

 

Aucune réalisation d’hyperlapses

Contrairement aux années précédentes, je n’ai réalisé aucun hyperlapse cette année. J’aime le rendu de ceux-ci mais ils prennent un temps fou, j’ai préféré me focaliser sur d’autres projets.

Je ne sais pas si j’en réaliserai d’autres, mais en attendant, je vous invite à re-découvrir celui qui a eu le plus de succès avec plus de 700 000 vues sur Facebook depuis sa sortie.

 

 

Blog éco-responsable

Plus le temps passe et plus mes idées écologiques prennent forme dans mon esprit. Avec autant de lecteurs, je me rends compte que j’ai un rôle à jouer, que je ne peux pas dire n’importe quoi, et que peut-être, je peux en aider certains dans certaines prises de conscience.

Cela s’est d’ailleurs confirmé avec plusieurs échanges que j’ai eu avec certains d’entre-vous.

Nous avons eu l’occasion de parler du végétarisme et de voyager sans avion. Je suis déterminé à continuer sur cette lancée et j’aimerais donner une place encore plus importante à cela sur le blog.

Dans mes idées, il n’est plus possible de prendre un vol low-cost pour partir un week-end. Je ne suis jamais parti à l’autre bout du monde pour une semaine de vacances et je sais que ce n’est pas quelque chose que je souhaite faire à l’avenir. J’aime vous parler du voyage lent, de prendre le temps, et surtout de découvrir ce qu’il y a autour de chez soi.

 

 

Il est vrai que j’ai encore du boulot sur le blog pour le faire évoluer de façon plus éco-responsable. Dans le genre de ne plus faire d’affiliation avec certaines sociétés et plutôt privilégier des sociétés qui sont plus responsables, plus sociales et plus écologiques, également d’enlever la publicité (mais qui me permet de continuer à offrir du contenu gratuit sur ce blog). Je vais continuer de creuser la question pour réussir à ce que le blog puisse allier à 100 % (ou tout du moins au plus proche de ce pourcentage) le côté responsable et rentabilité.

Il faut savoir que je finance à près de 95 % mes voyages. Le reste étant soit du sponsoring comme avec du matériel à tester et un ou deux voyages de presse par an. Le reste, je finance de ma poche et cela coûte de l’argent. Petit à petit, j’arrive à trouver une balance mais cela doit encore progresser. J’ai réellement envie de continuer à voyager, de continuer à vous faire découvrir des lieux et à vous donner quelques idées de voyages de façon responsables. De plus, comme vous le savez déjà, je suis entièrement transparent sur ce blog avec les contenus qui peuvent être sponsorisées et les liens qui sont affiliés. L’honnêteté est la chose la plus importante à mes yeux lorsque l’on est blogueur. De plus, il est strictement interdit de faire de la publicité cachée en ligne, la loi est très claire ! Je respecte la loi, et je n’aime pas quand il n’est pas clairement indiqué qu’il s’agit d’un partenariat (qu’il soit rémunéré ou non).

 

Les projets en 2020

En 2020, en-dehors de la création de mon entreprise en France, je vais publier mon premier guide. J’ai beaucoup travaillé dessus en novembre et décembre, et janvier sera le moment de sa publication.

« Trek du Kungsleden : Tout ce qu’il faut savoir » va expliquer pas à pas les informations à connaître pour réaliser le trek du Kungsleden en Suède. 

Guide sur le Trek du Kungsleden

En-dehors de cela, je ne sais pas encore ce que je réaliserai comme voyages et aventures. J’ai envie de découvrir davantage la Lorraine, je souhaite également peut-être revivre des moments comme j’ai eu l’occasion de vivre durant mon trek. La nature est belle et elle m’appelle.

L’information suivante ne sera pas diffusée ailleurs que sur cette page et sur la chaîne YouTube avant un petit moment. C’est donc une primeur pour mes gentils lecteurs du blog. Je souhaite écrire un second livre, celui-ci parlera dans de mes aventures sur le Kungsleden sous forme de carnet de voyage. J’aimerais également réaliser un film sur cette aventure car j’en ai ramené beaucoup de vidéos. C’est entre-vous et moi, gardez l’info avant que je ne l’annonce sur les réseaux sociaux. Pour être tenu au courant, n’hésitez pas à me rejoindre dans votre boîte mail.

 

 

Le reste, nous le découvrirons ensemble au fur et à mesure que l’année s’écoulera.

En-dehors de cela, il y a autre chose que j’aimerais travailler. Au printemps 2018, j’avais lancé un blog sur le blogging. J’ai finalement laissé celui-ci de côté sans pour autant le supprimer. Au fur et à mesure des mois, il a trouvé peu à peu un public. Je souhaite véritablement le reprendre en 2020 et l’amener plus loin. Je suis également passionné par cette thématique mais je pense avoir voulu le lancer trop tôt. Je n’arrivais tout simplement pas à me focaliser sur les deux, je souhaitais emmener « Traversée d’un monde » beaucoup plus loin et j’avais besoin de temps pour cela.

Cette année, je n’ai pas souhaité relancer mon défi de 30 articles en 30 jours comme je l’ai fait les deux années précédentes au mois de janvier sur ce blog. J’ai trop de projets auxquels donner vie donc je préfère m’en passer. De plus, j’ai écrit la plupart des articles que je souhaitais pour le blog, et avant de trouver de nouvelles idées, j’ai besoin d’un peu de temps. Dans les semaines qui suivront, vous pourrez découvrir des articles à propos de mes derniers voyages de 2019.

L’année dernière, je voulais augmenter l’audience de mon blog. Cette année, j’aimerais donner un côté plus important à la vidéo et donc développer ma chaîne YouTube. J’espère que tout cela vous plaira. Pensez à vous y abonner !

Je n’ai tourné que quelques petites vidéos en 2019, presque pas de vlogs, comparé aux années précédentes. Je n’en ressentais plus l’envie mais elle commence à refaire surface donc restez connecté.

J’aimerais également développer la newsletter du blog et vous donner plus souvent rendez-vous dans votre boîte mail. Ce sera l’occasion de vous tenir un peu plus au courant des aventures et des projets. 

Les réseaux sociaux sont de plus en plus compliqués en terme de visibilité. En effet, sans dépenser de l’argent, la visibilité est minime, et je ne souhaite pas donner de l’argent à Facebook/Instagram juste pour que vous puissiez me lire ou voir mes photos. Le mieux est donc de rejoindre la newsletter :

Recevoir mes e-mails (et l’e-book de bienvenue)

 

En résumé

Pour terminer cet article sur mon bilan 2019 et le résumer en quelques lignes, je dirais ceci : 

  • Je suis content du nombre d’articles que j’ai écrit cette année ;
  • J’ai déménagé à Nancy ;
  • J’espère augmenter le nombre d’exemplaires vendus de « Voyager sans se ruiner » ;
  • Je suis pressé de publier mon guide sur le Kungsleden ainsi que le livre sur cette aventure ;
  • Je souhaite développer l’aspect vidéo sur ce blog et la newsletter.

 

 

 

Bonne année 2020, je vous souhaite tout le meilleur pour cette nouvelle décennie. Réfléchissons à nos actes, préservons notre planète, et réalisons nos rêves de façon éthique et responsable. 

Merci de m’avoir lu jusque là 😉

 

Quels sont vos grands projets pour cette année 2020 ? Des voyages en tête ?

Pin It on Pinterest

Share This