Bilan 2018 - Blogging voyage 4 ansComme chaque année, au 11 janvier, depuis 4 ans, je me pose dans une analyse et une réflexion profonde sur ma vie de blogueur. Mon blog, c’est le projet le plus motivant que j’ai eu dans ma vie et j’ai beaucoup de plaisir à partager mes aventures avec vous. Dans cet article, j’y parle sans filtre et en toute transparence.

 

Bilan 2018 – 4 ans de blogging voyage

Au début de chaque année, je me pose devant un clavier et je réfléchis à ce que pourrait bien être mon année. Quels voyages faire ? Quelles aventures vivre ? J’ai de multiples souhaits mais tout ne peut pas toujours se faire, pour des questions d’organisations ou tout simplement financières. Cependant, certaines années me laissent de belles surprises.

201520162017

J’écris ces mots à la fois dans un café de Nancy et chez moi en Belgique. Le voyage m’emmène ailleurs mais me ramène bien souvent dans cette région où j’ai toujours vécu.

En 2018, je me suis focalisé sur la France, mon pays voisin. En effet, malgré le fait d’être belge, je ne connaissais que très peu la France. J’avais eu l’occasion de voir Saint-Malo durant quelques jours lors d’un salon de blogueurs et de voir Paris, Strasbourg et Nice à d’autres moments, mais toujours limité à pour une ou deux journées. La France m’appelait, oh que oui… Mais avant de vous en parler davantage, revenons mois par mois sur cette aventure 2018.

Cette année a été riche à mes yeux, j’ai vécu tellement de choses que j’ai l’impression que certains évènements remontent déjà à 2 ou 3 ans. Non… Cela ne fait que quelques mois.

 

2018 de mois en mois

Après mon aventure d’un an au Canada sur 2015-2016, je suis devenu salarié durant un an. C’était pour moi l’occasion de remettre un peu d’argent dans les poches car il y en avait bien besoin. En octobre 2017, mon contrat s’est terminé et je savais que je devais profiter de cela pour développer un peu plus le blog, aller bien au-delà des souhaits que j’avais avec lui. 

J’étais alors parti dans un voyage de deux mois dans le sud de l’Espagne sans rien prévoir. Quel bonheur cela était, cet apaisement, cette relaxation de ne pas savoir ce que je ferais le lendemain. Je suis revenu vers la mi-décembre avant de passer le réveillon 2017 à Paris. J’étais sur les Champs-Élysées pour vivre l’un des plus beaux moments qui soit, le cap d’une année menant vers une autre. 300 000 personnes pour admirer un mapping sur l’Arc de Triomphe. J’ai donc débuté mon année 2018 à Paris et je l’ai terminé à Nancy. De la France à la France en passant par la Belgique. Car oui, je n’oublie pas pour autant ma chère Belgique ou ma jolie ville de Montréal qui me tient tant à cœur.

Allez, venons-en à la suite. Ce que je retiens particulièrement de mon année 2018 en 3 éléments :

  • Écrire et publier mon premier livre
  • Vivre un second hiver à Montréal
  • Réaliser un hyperlapse à plus de 500 000 vues

 

Tranquillité de janvier

En janvier, il ne s’est pas passé grand chose en-dehors de ma grande période de rédaction pour le blog où j’écrivais et publiais 30 articles en 30 jours. Cependant, une aventure m’attendait le mois suivant et j’avais plus que hâte d’y être.

 

Retourner à Montréal en Février

En février, j’ai pris mon premier avion de 2018 pour traverser de nouveau l’océan atlantique et m’en aller pour 6 semaines à Montréal. Je partais vivre mon second hiver canadien car la neige me manquait tellement. Et dire que je détestais la neige avant de vivre à Montréal.

En octobre 2016, je n’avais pas eu l’occasion de prolonger mon séjour au Canada après mon PVT d’un an en 2015-2016… par manque de finances. J’étais donc rentré en me promettant d’y retourner pour un second hiver.

 

Toujours à Montréal en Mars

En mars, j’ai profité au maximum de la neige en mangeant quelques poutines et en redécouvrant Montréal. Ce séjour a été si rapide que je reprenais l’avion pour l’Europe, avec un pincement au cœur, sans m’en rendre véritablement compte.

 

Début de ma découverte de la France en Avril

En avril, je me suis rendu dans l’Aveyron à l’occasion du salon des blogueurs de voyage – WAT18. En 2017, le salon avait eu lieu à Saint-Malo et j’avais regretté de ne pas passer quelques jours en Bretagne pour découvrir la région. J’avais un avion à prendre pour retourner deux mois au Canada et vivre de nouvelles aventures dans ce beau pays. 

En avril 2018, j’ai souhaité prendre le temps. Je m’étais donc concocté un petit voyage de deux semaines à la découverte d’une partie du sud de la France.

Ce salon des blogueurs est pour moi l’occasion de retrouver mes amis blogueurs. Nous vivons bien souvent les mêmes émotions et expériences. Le fait de pouvoir se retrouver avec des personnes qui nous comprennent, de pouvoir échanger sur nos voyages et nos évolutions dans la vie, fait beaucoup de bien.

Tout avait alors débuté par Montpellier où j’avais déjà pu retrouver quelques blogueurs avant le début même du WAT18. Après le salon à Millau, où j’ai dégusté le fromage Roquefort qui m’a laissé un grand souvenir, je m’en suis allé vers la région PACA. J’ai profité de mon séjour pour revoir des amis que je n’avais plus vu depuis 8 ans avant de m’en aller terminer cette aventure à Marseille. Lors de cette aventure, j’ai eu un petit coup de cœur pour les Calanques de Marseille, je vous conseille fortement de vous y rendre pour une petite journée de randonnée.

 

En Mai, mes débuts dans le Grand-Est

En mai, je suis revenu à Nancy après un premier séjour 4 ans plus tôt. Cette ville a un attrait particulier pour moi, et ce, pour diverses raisons. C’est à ce moment-là que j’ai développé cette envie en moi de découvrir la région Grand-Est, et plus particulièrement, la Lorraine.

Ce mois-là, je débutais un projet que je tenais encore secret et que j’ai annoncé en juillet.

 

Juin était un mois important

En juin, j’ai profité du fait d’être à Nancy (et de voir le premier mapping de ma vie) pour aller voir Metz durant un week-end. Je ne connaissais rien de cette ville, je n’avais aucune idée de ce à quoi m’attendre… Metz a été une très belle surprise et j’y suis ensuite retourné quelques fois pour différents évènements.

En-dehors du voyage, juin était un bonheur particulier pour moi, je me faisais retirer cet appareil dentaire que je portais depuis un an et demi… Celui-ci m’empêchait de partir sur des durées trop longues au risque d’avoir des reproches de la part de mon orthodontiste. Pour la première fois de ma vie, je n’avais plus peur de sourire. C’était une belle victoire sur moi-même. J’avais dû renoncer à quelques envies de voyage pour pouvoir me payer ce traitement d’orthodontie mais je n’ai aucun regret de l’avoir fait, je n’ai plus qu’à profiter du résultat.

Un autre évènement a eu lieu en juin. Décidément… ! J’ai reçu le livre « Roadtrip Makes me free – Canada » de mes amis du webzine The Roadtrippers. J’ai eu l’occasion de participer à une interview dans celui-ci et c’était la première fois que j’écrivais dans un livre.

Malgré tout, juin a été un peu difficile psychologiquement… j’ai dû mettre un terme à mon activité indépendante après un an et demi. Cela m’a-t-il fait arrêter le blogging ? Non, pas du tout ! Être indépendant était l’un des grands souhaits de ma vie mais être indépendant en Belgique a un coût financier auquel je ne pouvais plus faire face. Je ne gagnais pas suffisamment d’argent et je payais plus de frais que je n’avais de revenus. Lois sociales, comptable, il me fallait juste arrêter le massacre et réaliser que je m’étais planté.

Je ne voulais pas stopper le peu de revenus que je touchais du blog, j’aurais eu alors l’impression d’avoir travaillé des années sur celui-ci pour peu de retours financiers. Finalement, cela n’a été qu’un changement de statut… avec d’autres possibilités mais aussi d’autres contraintes. Faute de mieux, c’était toujours ça.

 

En Juillet, j’annonce mon premier livre

En juillet, ce que je pense être le plus grand moment de mon année a eu lieu : l’annonce de la sortie de mon livre « Voyager sans se ruiner ». Ce projet, je l’avais en tête depuis un long moment mais je voulais attendre de me sentir prêt à l’écrire. J’ai débuté cela en mai avec une écriture entre la France et la Belgique. Je ne m’attendais pas à ce que l’annonce prenne un tel engouement et j’ai donné plusieurs interviews dont une en direct en radio nationale et une dans ce reportage à la télé.

Ce mois-là, j’ai vécu mon premier voyage de presse. N’ayant jamais fait cela, je me demandais comment cela allait se dérouler. De la gare de Bruxelles-midi, je me retrouve avec l’assistante presse d’Atout-France en compagnie de deux journalistes. Nous nous dirigeons vers les Alpes. Je n’y suis jamais allé et je me fais une joie de découvrir cela mais j’ai peur… J’ai peur de la thématique car je sais pertinemment que je vais affronter certaines de mes plus grandes peurs.

Lorsque je me suis fait proposer ce voyage de presse, j’ai hésité me sentant incapable de relever le défi… ! Je me suis dit qu’à mon âge, il me fallait au moins vivre ça car je ne devais pas être le seul à avoir peur de tout cela. Je suis donc parti faire du parapente, du rafting, de la via ferrata et d’autres choses comme le ski en été. Je peux affirmer que je ne ferai plus jamais de via ferrata… je n’ai sans doute jamais autant flippé de ma vie.

Plus tard en juillet, je suis allé vivre un petit week-end en Champagne-Ardennes à Reims. Il s’agissait également d’un partenariat avec l’office du tourisme. Je commençais enfin à intéresser quelques destinations et je voyais cela comme une récompense après plus de 3 ans de boulot sur ce blog.

 

 

Août et Savoie

En août, j’avais envie de repartir vers les Alpes et nous sommes parti à deux sur un road-trip de deux semaines en Savoie et Haute-Savoie.

L’occasion de découvrir Annecy, suivi de 3 stations des Portes du Soleil avant de nous diriger vers Chamonix et le Parc National de la Vanoise. Ce parc national a été une magnifique découverte et je me suis dit que j’y retournerai un jour pour en découvrir le sud n’ayant profité que du nord sur ce séjour.

 

Septembre et des hyperlapses en Lorraine

En septembre, après avoir réalisé quelques hyperlapses en Belgique, en Espagne et au Canada, j’avais envie de réaliser mes premiers en France. J’ai donc mis sur pied mon projet « Week-end en Lorraine » avec « Un Samedi à Metz » et « Un Dimanche à Nancy ». Je ne m’attendais pas à un tel succès qui comptabilise plus de 750 000 vues en janvier 2019. En septembre, j’ai donc donné quelques interviews en radio et en presse en Lorraine. Assurément un beau moment de mon année 2018.

 

 

Après ce buzz lorrain, je suis reparti en Belgique, et fin septembre, j’ai eu une envie de marche. J’avais adoré les moments où je partais randonner dans les parcs nationaux au Canada ou dans les Alpes et j’avais envie de découvrir ma Wallonie. Je me suis alors lancé sur un premier RAVeL (Réseau Autonome de Voies Lentes) allant de Namur à Charleroi. L’envie plus particulière de découvrir le bord de Sambre sur 50 km dans la région où j’ai grandi. 

 

En octobre, marcher sur le RAVeL et sortir mon premier livre

En octobre, cette expérience de marche en Wallonie m’ayant beaucoup plu, je me suis lancé dans plusieurs autres randonnées.

J’en ai même profité pour découvrir la ville de Maastricht où je me suis rendu à pied depuis Namur sur 3 journées de randonnées (avec des jours d’intervalles). 

Octobre 2018 signait également la sortie officielle de mon livre ainsi que du cap symbolique de mon 30e anniversaire. Ce cap fait poser de multiples questions sur les différentes étapes de la vie. Quand je regarde les personnes avec qui j’étais à l’école, tous suivent le même chemin « Mariage – Enfants – Maison – Boulot – Voiture »… La ligne traditionnelle vers laquelle je ne me dirige pas. Je suis certain malgré tout que ce n’est pas la vie dont je veux, du moins pas encore en 2018, et je veux tout faire pour réaliser mes rêves.

Pour ce livre, je me devais d’assurer la promotion. Je ne pouvais aucunement passer cette étape après avoir autant bossé sur ce projet. J’ai donc donné de nouveau quelques interviews et j’ai eu le bonheur d’envoyer mon livre à la Bibliothèque Royale de Belgique. J’étais officiellement Auteur et porter cette casquette me donnait le sourire. J’étais fier de moi, fier d’avoir accompli ce projet, mais j’avais une appréhension, que le livre ne plaise pas ! Même si j’étais convaincu de la qualité de mon ouvrage (sans être frimeur), il ne pouvait que trouver son public. Aujourd’hui, j’en profite pour remercier toutes les personnes qui m’ont fait confiance en achetant un exemplaire de Voyager sans se ruiner.

 

Novembre, encore de la marche

En novembre, j’ai stoppé mes marches sur le RAVeL après 333 km de randonnée éparpillées sur environ 6 semaines. Les randonnées m’ont permis d’apprendre un peu plus sur mon corps, et ce dont il était ou non capable de faire. J’ai pu réaliser les atouts ainsi que les soucis de celui-ci. J’ai de grandes envies de randonnées mais je dois être sûr que mon corps me suivra.

 

En décembre, découverte des marchés de Noël dans le Grand-Est

En décembre, je suis reparti dans le Grand-Est pour la période de Noël. Je m’en suis allé à la découverte de plusieurs marchés de Noël et de Saint-Nicolas. J’ai assisté à la grande fête de Saint-Nicolas à Nancy qui était un moment fantastique. Je suis retourné à Metz pour voir le marché et je suis également allé à Épinal et à Strasbourg. D’ailleurs, j’étais au marché de Noël de Strasbourg à peine 3 jours avant l’attentat. On se dit des fois que tout se joue de peu.

Je suis également parti découvrir Épinal en Lorraine durant un week-end.

Le premier jour de l’An, j’ai assisté au concert du Nouvel-An à l’Opéra National de Lorraine avant de rentrer en Belgique pour de nouvelles aventures.

 

Le Blogging voyage

Je fête mon 4e anniversaire de blogging, c’est fou quand on y pense. 4 ans à partager mes aventures sur un site et à constater l’augmentation de l’audience. En 2017, j’avais eu 50 000 lecteurs uniques sur ce blog. En 2018, j’ai réussi à quadrupler cette audience et vous avez donc été 200 000 lecteurs uniques à venir découvrir mes aventures et à lire mes conseils sur les différentes destinations où je me rends.

C’est une si belle récompense pour tout le temps passé à écrire et à partager avec vous.

 

Les articles les plus lus en 2018

Vous vous demandez peut-être quels sont les articles les plus consultés du blog en 2018 ? Je vous partage cela ci-dessous :

  • 7 lieux à visiter à Alicante – 21 500 vues
  • Où partir pour un premier voyage en sac à dos ? – 17 200 vues
  • 7 lieux à visiter à Séville – 16 000 vues
  • 7 lieux à visiter à Gibraltar – 13 800 vues
  • 7 lieux à visiter à Grenade – 13 100 vues
  • 9 lieux à visiter à Cordoue – 12 100 vues
  • 11 lieux à visiter à Metz – 8 200 vues
  • 5 lieux à visiter à Carthagène – 7 600 vues
  • 11 conseils pour un premier voyage en sac à dos – 7 300 vues
  • 7 lieux à visiter à Murcie – 6 400 vues

 

On peut clairement constater que mon voyage de deux mois dans le Sud de l’Espagne d’octobre à décembre 2017 est révélateur de l’évolution de mon audience. J’ai également été stupéfait du nombre de lecteurs en 6 mois concernant Metz et j’en suis heureux.

Les articles qui fonctionnent le mieux sont donc ceux de la rubrique des incontournables en voyage. Ce que j’avais déjà pu constater en 2017 se confirme amplement en 2018.

Sur ce blog, j’aime également vous faire découvrir les aventures et expériences d’autres voyageurs. En 2018, 3 interviews se démarquent :

  • Daniel enseigne le français en Espagne – 3 500 vues
  • Priscilla, faire un Erasmus à Montréal – 3 400 vues
  • Traces de voyages, Road-trip en Amérique du Nord – 1 000 vues

 

Les articles les plus lus depuis la création du blog

Depuis la création du blog, 3 articles sont particulièrement consultés :

  • Où partir pour un premier voyage en sac à dos ? – 32 000 vues
  • 7 lieux à visiter à Alicante – 21 500 vues
  • 7 lieux à visiter à Séville – 16 500 vues

 

L’audience de Traversée d’un monde

Chaque début d’année, c’est aussi l’occasion de mieux connaître l’audience de Traversée d’un monde.

290 000 pages ont été consultées sur le blog. Les lecteurs proviennent à :

  • 67 % de France
  • 8 % d’Espagne (grâce aux articles sur les destinations mais nul doute qu’il s’agisse de francophones en visite)
  • 6 % du Canada
  • 5 % de Belgique

En est la preuve qu’être un blogueur Belge ou Québécois, et pour en avoir discuté avec plusieurs blogueurs, que bien souvent notre audience est principalement française. Il est donc dommage de se voir fermer des portes avec certains professionnels du tourisme qui ne souhaitent travailler qu’avec des français. Mais cela est une autre histoire…

 

Projet 30 articles / 30 jours – 2e édition

En 2018, j’ai souhaité être beaucoup plus productif sur le blog, j’ai publié 79 articles. J’espère l’être tout autant en 2019.

En janvier 2018, je m’étais lancé le défi de 30 articles en 30 jours, c’est une belle manière de faire progresser le blog. Même si c’était très intensif comme expérience, je ne le regrette pas et je souhaite tout de même publier uniquement du contenu de qualité, pas de publier un article pour publier un article. 

En 2019, je me relance ce défi car il y a encore tant de choses dont je souhaite vous parler. Vous en découvrez le premier de ce défi. C’est également un petit coup de boost pour moi. L’occasion de prendre le temps de créer du contenu uniquement pour le blog et donc mettre un peu plus de côté les autres projets.

 

Les réseaux sociaux

Comme plusieurs blogueurs, je désespère un peu des réseaux sociaux. Même si le nombre de followers a bien augmenté sur ma page Facebook, les publications ne sont pas vues de tous.

On sait tous que l’algorithme des réseaux sociaux (Facebook ou Instagram) est problématique, qu’il faut toujours payer et payer pour être visible… et ce, même auprès des personnes qui suivent les pages concernées. Je n’ai aucunement envie de jouer à ce jeu là. Oui, il m’est arrivé de payer un peu de pub pour tester mais dans les faits ce n’est pas très concluant… Il faudrait sortir de plus grosses sommes juste pour que les 8000 personnes de ma page Facebook puissent en voir son contenu… Je préfère me financer des voyages que de donner de l’argent aux réseaux sociaux. Je suis heureux que certains d’entre vous interagissent toujours avec autant de plaisir. 

Comme conseils, je peux vous dire ceci :

  • Pour être sûr de ne rien rater sur la page Facebook, vous pouvez cliquer sur « Déjà abonné » et ensuite sur « Dans votre fil d’actualité – voir en premier » et « Notifications – Oui pour les publications populaires » ;
  • Pour être sûr de ne rien rater sur le compte Instagram, vous pouvez cliquer sur les 3 points en haut à droite de mon profil « et ensuite sur « Activer les notifications de publication » et « Activer les notifications de story ». 

 

En tant que blogueur, il n’a jamais été aussi important de travailler au maximum sur le blog car la page Facebook ou le compte Instagram peuvent être fermés du jour au lendemain sans explications de leur part. Je reste persuadé que le blog est la partie la plus importante pour moi.

Mon blog, c’est mon bébé, mon plus beau projet, et imaginer que vous êtes 200 000 à lire mes mots en une année, à découvrir mes aventures, à prendre en compte mes conseils, c’est la plus belle récompense pour tout ce temps passé à écrire.

Sachez que je ne prévois pas de quitter les réseaux sociaux pour autant mais plutôt de les limiter. En 2018, j’ai arrêté Snapchat qui mourrait à petit feu contre InstaStory qui est beaucoup plus consulté pour moi. Il faut savoir aussi se recentrer et éviter de trop s’éparpiller. Je sais par exemple que je suis moins attiré par Twitter et par Pinterest.

Ce que j’apprécie le plus sur les réseaux sociaux, ce sont les échanges que j’ai l’occasion d’avoir avec vous. Rien que pour cela, je ne quitterai pas les réseaux sociaux de sitôt. Nous verrons comment ceux-ci évolueront à l’avenir mais je refuse de les enrichir pour avoir la chance que vous puissiez voir une publication. N’hésitez donc pas à venir de vous-même sur les différents comptes de temps à autre ou sur ce blog pour avoir quelques nouvelles.

Vous pouvez même vous inscrire à la newsletter en recevant un petit e-book. Je ne spam pas et j’envoie un mail uniquement de temps à autre pour vous tenir informé de mes aventures.

 

Les voyages

Vous vous demandez peut-être ce que je prévois comme aventures en 2019 ? Eh bien, j’ai quelques idées mais rien d’encore véritablement prévu après la mi-avril. Je vais vivre notamment une aventure en ce mois de janvier et une autre en mars dans un pays où je souhaite me rendre depuis longtemps. Je n’en dis pas plus et garde la surprise. 

En tous les cas, ayant eu une révélation pour la marche fin 2018, j’espère continuer ma découverte de la Wallonie à pied.

Ce que j’aime au début d’année, c’est que j’ai quelques idées, et je me rends rapidement compte que l’année sera toute autre. Par exemple, en début d’année 2018, je ne m’attendais vraiment pas à autant découvrir la France. Je suis heureux d’avoir pu partager de belles expériences françaises et je connais désormais un peu mieux mon pays voisin.

 

L’histoire d’un livre

2018 a donc été l’année de mon premier livre, c’était un projet qui me tenait à cœur depuis bien longtemps mais je ne me sentais pas encore prêt à l’affronter. Bien souvent, cette question peut revenir dans ce processus : « Suis-je légitime pour écrire un livre ? »

On doute et c’est normal. J’ai débuté la table des matières et l’écriture au moi de mai 2018, il y a eu plusieurs phases qui s’en sont suivies. Le livre a notamment été relu et corrigé par une professionnelle. Étant mon propre éditeur, j’ai dû jouer de toutes les casquettes et gérer la mise en page du livre, la création de la couverture, la communication avec les médias et sur les réseaux.

Ça a été une magnifique aventure. Bien entendu, celle-ci n’est pas terminée. En 3 mois, j’ai réussi à franchir la barre symbolique des 100 ventes et j’en suis très heureux. Les premiers retours que j’ai eu du livre sont très positifs comme vous pouvez le constater sur la page de vente d’Amazon. Tout cela est très motivant pour la suite.

J’ai été ravi de pouvoir en parler dans la presse écrite, en radio et également en télévision. Même si certaines fois cela peut être stressant, j’aime bien jouer ce petit jeu de promotion.

Est-ce que j’écrirai d’autres livres à l’avenir ? Je pense que oui ! J’ai quelques idées derrière la tête mais ce n’est pas encore le moment de s’y lancer. On verra ce qu’offrira l’avenir.

Comment écrire et publier son premier livre ?
Comment écrire et publier son premier livre ?

 

La transparence 

Vous le savez, j’aime la transparence. Je tente de l’être au maximum même si je pourrais encore améliorer certaines choses sur le blog pour que cela soit plus claire. C’est l’un de mes souhaits de ce début d’année et je vais m’y atteler.

 

Des partenariats

Comme je le disais plus haut, je peux être invité certaines fois par des destinations afin de la découvrir et de vous la partager. Je sais que l’on pourrait se dire « Ce mec est invité, il n’est donc pas sincère dans sa démarche et dans ce qu’il nous partage ». Si c’est ce que vous pensez, on ne doit peut-être pas suffisamment bien se connaître.

Oui, certaines fois, je suis invité sur des destinations comme le sont les journalistes, ce qui me permet de découvrir un peu plus de lieux que je le pourrais peut-être sans, mais je n’accepte pas tout et n’importe quoi.

Lorsque j’accepte un partenariat, je discute toujours avec la personne de contact pour avoir un projet qui me correspond et qui correspond à mon audience. De cette manière, il est moins fréquent d’être déçu d’un voyage et je peux vous partager de belles choses.

C’est en 2018 que j’ai réalisé mes premiers partenariats avec des destinations et d’avoir leur confiance m’a beaucoup touché. Lorsqu’il s’agit d’un partenariat, je vous l’indique toujours dans l’article. Ma manière d’aborder la destination et d’écrire l’article reste la même pour moi que quand il s’agit d’un voyage payé avec mon argent personnel.

J’ai donc eu l’occasion de découvrir des destinations françaises comme Reims, Épinal, Les 2 Alpes et Montgenèvre ou encore les Portes du Soleil.

 

Gagner de l’argent avec le blog

Est-ce que je gagne de l’argent avec le blog ? Oui ! Est-ce que je gagne beaucoup d’argent avec le blog ? Oh que non !

Comment est-ce que je gagne de l’argent avec le blog ? De plusieurs manières mais principalement grâce à l’affiliation. L’affiliation est en fait un lien tracké vers le site en question. Si vous réservez par ce lien ou achetez le produit par ce lien, je touche une petite commission. Tout cela est indiqué dans les mentions légales du site mais je souhaite être encore plus transparent sur les articles concernés.

D’autres manières ? Oui, il est possible de toucher de l’argent avec des liens sponsorisés ou des articles sponsorisés. Honnêtement, j’en fais très peu, mais vraiment très peu… Pourquoi ? Car je souhaite garder un blog pro et ne pas mettre des liens ou des articles qui n’ont aucun rapport avec le voyage. Je reçois beaucoup de propositions dont certaines malhonnêtes me demandant de ne pas indiquer la mention « sponsorisé » d’un article ! Ce qui est d’ailleurs complètement illégal et vous ne me verrez jamais vous mentir. Je refuse catégoriquement cela quitte à perdre des sommes qui pourraient pourtant m’aider dans la vie.

Depuis peu, je gagne également de l’argent grâce à la vente du livre. Ce n’est pas encore astronomique et on verra ce que cela donnera dans les mois à venir.

Pour information, je ne perçois aucune allocation. Je ne touche aucune somme de l’état car ce n’est pas mon souhait. J’ai été salarié pendant un moment jusqu’en octobre 2017. Depuis lors, je me consacre entièrement au blog sans pour autant réellement en vivre. Je vis de manière simple avec ce que j’ai pu mettre de côté et cela me permet d’être libre et d’envisager l’avenir comme je le souhaite.

Le peu d’argent gagné permet de tenir ce site en ligne et de financer quelques séjours, de vous inspirer et de vous partager de nouvelles aventures.

Je me débrouille donc comme je peux. Non, je ne suis pas riche avec le blog. Non, je ne suis tout simplement pas riche grâce à une famille qui me finance mes voyages. Je me débrouille juste pour voyager à petit prix et pour vivre de belles expériences. Ne vous en faites pas, je ne joue pas mon Calimero et je vais très bien. Je souhaitais juste vous en dire un peu plus sur ce point, car bien souvent, on imagine une vie parfaite derrière un blog. Je fais mon maximum pour être honnête et montrer la réalité. Je ne jouerai pas le jeu de certains Instagrammeurs qui mettent 2h à faire LA photo avec un message insinuant une vie parfaite.

Comment créer un blog voyage ?

 

Questionnement sur soi-même

Toujours une idée de questionnement. Dans le modèle de notre société, qu’est-ce que je représente vraiment ? Un pauvre mec de 30 ans qui n’a pas réellement de job à proprement parlé, qui n’a pas son prêt bancaire pour sa baraque, ni voiture, ni enfants, ni le chien de compagnie… Je vais aux antipodes de ce que le modèle sociétal veut d’un parfait individu. Pourquoi donc ? Ça ne me plaît pas, je n’ai pas envie de ça… Je ne veux pas être un être allant à l’encontre de ses souhaits. Je ne critique nullement ceux qui optent pour ce choix, c’est juste que ce n’est pas le mien. Certains diront qu’il est peut-être temps de grandir, qu’ils ne comprendront pas qu’à 30 ans on peut encore rêver comme ça et « ne pas être adulte »… D’autres, au contraire, comprendront, rêveront, car ils souhaiteraient pouvoir faire la même chose.

Les décisions, les envies, les choix de tout un chacun. Chaque personne a des choix à faire, des décisions à prendre qui auront des incidences à court ou long terme. Mais après tout, une vie n’est-elle pas faite pour être vécue ? Quand mon regard croise le mien à travers un miroir, des fois le visage forme un sourire, tandis que d’autres fois, il est absent. Un peu de confusion, des moments de bonheurs, des instants à vivre, tout se mélange et s’entrechoquent. Je sais que le voyage me change, il fait de moi la personne que je souhaitais être mais qui n’osais rien. J’accomplis mes envies avec des objectifs que je ne perds pas de vue. De temps à autre, je tente de me remettre en question… est-ce que je fais une erreur ? L’avenir le dira.

Je sais que la vie est courte, bien plus courte qu’on ne peut l’imaginer. Le temps passe, et petit à petit, les gens autour de soi disparaissent, certaines fois sans avoir jamais osé vivre les rêves qu’ils pouvaient avoir. Je n’ai pas envie de regretter, je veux tout simplement vivre ma vie comme je l’entends et peut-être un jour en assumer les conséquences… mais surtout ne jamais regretter. Qui suis-je finalement ? Juste un mec qui veut vivre ses rêves pour le meilleur et pour…

 

Conclusion

Je pense que c’est à peu près tout. Cet article est long mais cela fait du bien de se poser une fois par an afin de vous donner des nouvelles et de vous parler de l’évolution de ce blog. Je vais continuer à vivre mes rêves, à emporter mon drapeau belge et Manneken-Pis en voyage, et surtout à vous partager de jolies aventures et expériences. J’espère encore vous faire rêver en 2019.

Pin It on Pinterest

Share This