Voyager en solo ? Le voyage en solo est un aspect qui me plaît de plus en plus. J’ai pu expérimenter cette manière de voyager et surtout je me suis rendu compte qu’elle me plaisait.

 

 

 

 

Pourquoi voyager en solo ?

J’hésitais à franchir le pas du voyage en solo, par peur de me sentir trop seul sans doute, et surtout de m’ennuyer. Désormais, je l’envisage de plus en plus et n’hésite plus à partir seul dès que l’occasion se présente. Voyager comme cela m’a permis de belles rencontres.

 

Mais tu n’as pas peur ?

C’est la question qui m’a été posée 1000 fois lorsque j’ai annoncé mon tout premier voyage en solo. Et encore, il ne s’agissait que d’un trip de 11 jours à Andorre et en Espagne. Imaginez si j’avais annoncé un trip à l’autre bout du monde comme au Vietnam ou en Argentine.

Je pense que nous passons tous par là lorsque nous annonçons notre envie de voyager seul, c’est encore pire pour les filles, j’en connais plusieurs qui ont eux droit à la phrase « une fille ça ne voyage pas seul ! » Euh et pourquoi donc ? Quand j’entends ça, je leur parle de deux exemples qui peuvent donner un aperçu de la réalité du voyage en solo au féminin que sont Lucie de Voyages et Vagabondages et Jenny de JDRoadtrip.

J’ai d’ailleurs eu l’occasion de les interviewer à ce sujet et vous pouvez retrouver l’interview sur le blog : Voyage solo au féminin.

Cette peur irrationnelle est influencée par les médias et les a priori, évidement. Certaines personnes me disent « oui mais tu as vu ça à la télé et blablabla et blablabla… C’est trop dangereux ! ».

Un pays peut ainsi devenir instantanément un enfer sur terre suite à un simple fait divers. Chez nous, on entend bien des malheurs chaque jour, est-ce pour cela que nous restons enfermés 24 heures sur 24 entre nos 4 murs ? Non et heureusement.

Voyager seul, c’est un peu comme se tracer son propre chemin, apprendre sur soi-même et surtout voir si l’on est capable d’y arriver. Il n’y a pas mieux pour en apprendre sur soi.

 

Mon premier voyage solo et la suite

Ce premier voyage solo était pour moi une étape avant d’aller plus loin encore. Je m’étais fixé cet objectif afin de voir si j’étais apte à le surmonter. Je voulais m’organiser un voyage de A à Z et réussir à parcourir ce chemin en rencontrant des gens.

Une mission accomplie avec succès !

Avant ce premier voyage en solo, j’avais annoncé à ma famille et mes amis que je partais pour un voyage de 40 jours en sac à dos avec un ami en Europe de l’Est. C’était déjà toute une histoire à leurs yeux, mais alors oser partir seul, c’était clairement inenvisageable. Pourtant, je l’ai fais et j’en suis revenu vivant. Avec à chaque fois, une envie d’aller encore plus loin. La question de la peur me revenait souvent mais encore plus lorsque j’ai annoncé que je partais vivre au Canada durant un an.

Désormais, je n’ai plus peur de voyager en solo. J’aime vraiment ça. Je reconnais que malgré tout je peux avoir un peu de stress comme cela peut arriver à tout le monde, mais c’est un stress surmontable car il fait réaliser le fait de vivre ce que l’on désire vraiment.

 

Ce que j’aime dans le voyage en solo

Ce que j’aime dans le voyage en solo, c’est cette liberté, le fait de faire ce que je veux et quand je le veux. Même en voyageant seul, vous ne serez pas seul. Sauf bien-sûr si c’est votre souhait.

Vous êtes maître de votre solitude ou non. Vous choisissez si vous souhaitez passer du temps avec du monde et vous pouvez être seul (et travailler) quand vous le désirez, sans que cela ne pose problème.

Même si souvent le voyage en solo est synonyme de stress et d’angoisse aux premiers abords, vous découvrirez rapidement que cela n’avait pas de raison d’être.

Le mot représentant le mieux le voyage en solo :

La liberté

 

De nombreux moments de rencontres éphémères parsèment votre voyage. Vous vous sentez plus libre, libre de partager des choses plus facilement avec des inconnus.

Par ailleurs, il peut arriver de s’ennuyer sur un voyage en solo, que la timidité reprenne le dessus et au final de ne faire aucune rencontre. Ça m’est arrivé lors de mon second voyage solo qui était à Dublin.

J’étais encore trop dans ma bulle alors que désormais je tente plutôt de provoquer la rencontre. Ne restez pas sur une déception si votre premier voyage en solo s’est mal passé, tentez de nouveau l’expérience et prenez en compte votre précédente expérience, vous y arriverez.

Sur un coup de tête, je suis parti en Roumanie et Serbie avec un billet d’avion à 10 € aller-retour durant une semaine. Une nouvelle preuve que j’aime voyager en solo.

 

« Oser voyager en solo » de Michael Pinatton

S’il existe un livre que j’aurais aimé avoir quelques années plus tôt avant de partir voyager, c’est bien celui-ci, « Oser voyager en solo ». Ce livre répond à plusieurs interrogations qu’un apprenti-voyageur solo peut se poser et j’y retrouve d’ailleurs plusieurs questions que je me posais aux départs de mes premiers voyages.

Dans ce livre, Michael vous parlera de comment franchir ce pas décisif et partir vivre l’aventure de votre vie.

Le livre est divisé en 4 parties :

  • La peur de voyager en solo
  • Avant le voyage
  • Pendant le voyage
  • Passer à l’action

Il vous permettra de réaliser que cela est possible, qu’il ne sert à rien d’avoir peur et qu’avoir peur est tout à fait normal, qu’il ne faut pas se laisser constamment influencer par les médias et par ses proches qui peuvent vous démotiver dans votre projet par leur pessimisme. De plus, plusieurs interviews de voyageurs vous permettront d’avoir d’autres retours sur la vie de voyageur solo.

Rencontre, partage, sécurité, auberge, budget… Tout y est, alors un seul mot à vous dire :

OSER

 

Achetez le livre

 

Vous pouvez également découvrir les deux autres livres de Michael Pinatton :

Pourquoi voyager seul ?

Voyage à durée indéterminée

 

Conclusion

Vous demandez à un ami ou un membre de votre famille de vous accompagner mais personne n’est intéressé ? Vous n’aurez d’autres choix que de partir en solo. Croyez-moi, ce pourrait être même encore mieux.

Retenez aussi que voyager seul est abordable. Partez dormir dans des dortoirs en auberge de jeunesse. Cela vous permettra de faire de nouvelles rencontres. Je suis toujours en contact avec plusieurs personnes que j’ai rencontrées dans différentes auberges lors de voyages en solo.

Ce que vous devez vous dire au final, c’est que voyager seul ne doit pas être vu comme un voyage triste où personne n’a voulu vous accompagner, comme une solution finale, un dernier recours, mais plutôt comme une occasion de vivre votre voyage sans aucune contrainte et selon vos plus sincères envies.

 

Avez-vous eu l’occasion d’expérimenter un premier voyage en solo ? Qu’en avez-vous pensé ? Peut-être n’avez-vous pas encore vécu l’expérience mais que cela vous intéresse ?

 

À lire également : 

— —

Et si je ne vous ai pas encore suffisamment convaincu, je vous invite à lire l’article de Piotr : Pourquoi tu devrais partir voyager seul et maintenant ?

Pin It on Pinterest

Share This