Tu n'es pas obligé d'aller loin pour voyagerEnvie de voyager ? Voyager ne veut pas dire de partir à l’autre bout du monde. Voyager, ce n’est pas prendre l’avion pour un vol de 3 heures, 6 heures ou bien 24 heures. Voyager, c’est tout simplement sortir de chez soi.

 

 

Tu n’es pas obligé d’aller loin pour voyager !

Tu n’es pas obligé d’aller loin pour voyager, pas obligé d’aller loin pour découvrir des coins impressionnants, pour voir le monde. Bien souvent, tu ignores ce qu’il y a à tes côtés.

Il y a très peu de temps que je me suis rendu compte de cela. J’ai beaucoup voyagé en Europe, deux mois en Andalousie, 40 jours dans un road-trip en Europe de l’Est, et quelques séjours par-ci par-là. J’ai même vécu un an au Canada où j’ai vu des paysages fabuleux. 

En 2018, j’ai commencé à voyager en France, un peu dans le sud-est, un peu plus encore dans les Alpes en Savoie, puis dans l’Est. L’Est de la France, c’était déjà plus proche. Je me suis alors beaucoup focalisé sur la Lorraine qui m’attire tant au fur et à mesure des quelques voyages par là-bas. Pourtant, il y a encore plus proche… Il y a des endroits plus près de chez moi que je peux découvrir, que je veux découvrir !

En septembre 2018, j’étais en Belgique, je finalisais tout ce qu’il fallait pour sortir mon premier livre de voyage qui est « Voyager sans se ruiner », et je me suis dit : « Si j’allais marcher ! ». Je ne savais pas trop où aller mais j’avais envie de découvrir ma Wallonie, de découvrir ce qu’il pouvait y avoir dans ma région au centre de la Wallonie. J’habite entre Namur et Charleroi, j’étais convaincu qu’il y avait à découvrir. Le monde est vaste et il ne faut pas oublier les aventures qu’il est possible de vivre au pas de sa porte.

Hormis quelques randonnées en montagne au Canada ou dans les Alpes, je n’avais jamais vraiment marché. J’ai soudainement (re)découvert le RAVeL, un réseau de voies lentes en Wallonie… J’ai alors pris le train pour Namur et je me suis dit « Je vais marcher jusqu’à Charleroi en 2 jours et longer la Sambre ! ». 50 km plus tard, je ne sentais plus mes jambes mais je ressentais au fond de moi une joie d’avoir découvert cela. Je me suis rendu compte à quel point le monde au pas de sa porte peut être riche.

J’habite à Jemeppe-sur-Sambre, à distance égale entre Namur et Charleroi, et le second matin, je suis parti avant 8 h à 2 km de chez moi pour poursuivre mon RAVeL. L’automne était là, les couleurs étaient belles, la brume sur la Sambre était resplendissante et le soleil se levait pour mon plus grand bonheur. J’avais devant moi un cadre magnifique, un sentiment d’apaisement et une soudaine réflexion « Pourquoi ne suis-je jamais venu voir cela avant ? J’ai grandi ici, tout proche de cela… ». Je comprenais à l’instant même que le monde est beau même au pas de sa porte mais qu’il faut le savoir, qu’il faut pouvoir s’en rendre compte.

Ensuite, j’ai enchaîné plusieurs randonnées sur le RAVeL à différents endroits de Wallonie comme à Dinant, à Liège ou bien à Thuin, avec cette grande motivation de découvrir ma région.

Tu n’es pas obligé de prendre l’avion pour voyager, tu peux prendre le train, tu peux marcher, tu peux faire du stop, tu es libre de faire ce que tu veux mais il suffit de prendre un peu le temps, de se donner le temps de la découverte. Une journée, un week-end ou bien une semaine, voire plus… Tout est là à disposition !

Je ne regrette pas d’avoir pu voyager en Europe et ailleurs, jamais… je me rends juste compte que je peux aussi très bien vivre des aventures près de mon domicile. Lorsque je parle de voyager pas cher, j’ai aussi envie de dire ceci :

« Voyager pas cher, c’est découvrir ce que le monde te propose à quelques pas de chez toi ! »

Le besoin d’évasion peut très facilement se satisfaire. Accompagné ou non, la micro-aventure est bien souvent un moment d’apaisement. J’aime partir randonner seul sur 25 ou 45 km, randonner quasi non-stop pendant 12 h avec moi-même. C’est dans ces moments que je me sens bien, que je réfléchis à ce que j’ai envie dans la vie, à mes futurs projets et d’autres choses plus personnelles. Cela m’apaise et m’offre un sentiment que je recherche de plus en plus.

Au passage, je me rends compte qu’à force de traverser des sentiers en Wallonie, que celle-ci regorge d’un patrimoine attractif que j’ai envie de connaître. 

Voyager, ce n’est pas une course contre la montre. Il ne faut pas se dépêcher de tout voir, de tout faire, ou de se déplacer physiquement sur une longue distance. Bien entendu, je ne vous dirai jamais de ne plus voyager ailleurs qu’au-delà des 100 km autour de votre habitation. Ce que j’ai envie de vous faire passer comme message « Pensez-y ! Prenez-vous un moment pour découvrir un lieu autour de chez vous qui vous a toujours donné envie de visiter mais dont vous n’avez jamais pris le temps ! Prenez un instant pour vivre la petite aventure au fond des bois si c’est ce que vous recherchez ! Prenez le temps de satisfaire votre besoin d’évasion et rencontrez du monde durant votre courte aventure ! ».

Pourquoi voyager ?

Pin It on Pinterest

Share This