WAT18 Blogueurs voyage en AveyronChaque année depuis la 3e édition en 2016 qui avait lieu à Bruxelles, je pars quelques jours sur un salon un peu particulier : le salon des blogueurs de voyage. Cet évènement regroupe à présent 250 blogueurs pour près de 130 exposants. 

 

Partir au salon des blogueurs voyage en Aveyron pour le WAT18

Voyager en Aveyron

J’avais déjà eu l’occasion d’aborder un peu ce salon lors des précédentes éditions WAT16 Bruxelles et WAT17 Saint-Malo. Alors aujourd’hui je vous parle du WAT18 Aveyron !

Je vous emmène donc à la découverte de l’Aveyron qui était une région que je ne connaissais pas du tout. J’ai d’ailleurs pris beaucoup de plaisir à la découvrir.

Lors de l’édition à Saint-Malo, j’étais parti en Bretagne uniquement pour les 3 jours du salon avant de partir prendre un avion à Paris pour passer deux mois à Montréal. J’avais un peu regretté de ne pas profiter plus de la région et de partir découvrir certains endroits en France. Je ne souhaitais pas faire la même « erreur » cette fois-ci, c’est donc pour deux semaines que je suis parti en France. Entre-nous, c’était mon séjour le plus long de ma vie en France.

J’ai débuté par quelques jours à la découverte de Montpellier, avant de partir vers le salon durant 3 jours, puis aller voir des amis que je n’avais plus vu depuis 8 ans dans le Var avant de terminer le voyage à Marseille. 

Je n’avais jamais eu l’occasion de voyager à Montpellier et Marseille, et désormais, je souhaite réellement débuter la découverte de la France afin de mettre en avant ce pays voisin du mien. Il faut être honnête, il y a tant de belles choses à y découvrir.

WAT18 Aveyron - Salon des blogueurs de voyage

J’ai beaucoup apprécié ce séjour qui est d’ailleurs mon édition favorite sur les trois auxquelles j’ai participé. Plusieurs blogueurs voyageurs en ont fait ce même retour.

Allez, c’est donc pour une belle aventure à Millau où avait lieu le WAT18 Aveyron, le rendez-vous incontournable de l’année, que je vous emmène.

 

Le salon en quelques mots et mon retour

Ce salon des blogueurs de voyage réunis des blogueurs et des professionnels du tourisme afin d’offrir l’opportunité de travailler ensemble à l’avenir. Par des conférences, des blogtrips ou encore des blogs datings, le salon devient un incontournable dans la sphère du blogging voyage francophone. Il est d’ailleurs le premier salon du genre à avoir été créé en France.

Voyager en Aveyron

Pour la première fois depuis la création de ce salon, qui en est donc à sa 5e édition, tous les blogueurs étaient des blogueurs invités. C’est-à-dire que chaque blogueur pouvait participer au blogtrip et chacun était hébergé durant 3 nuits. C’est au Domaine Saint-Estève avec une vue magnifique sur le Viaduc de Millau que nous nous retrouvions dans de biens jolis chalets. C’était sympa d’être tous réunis cette année au même lieu, avec les petites retrouvailles au p’tit-déj, ou pour certains allonger les soirées dans le chalet de l’un ou l’autre.

WAT18 Aveyron - Salon des blogueurs de voyage

 

Les blogtrips

Les 250 blogueurs voyageurs avaient donc la possibilité d’opter pour l’un des 19 blogtrips proposés. Croyez-moi, il y avait un choix de dingue ! C’était d’ailleurs difficile de seulement opter pour quelques-uns. 

Cependant, il faut faire une sélection de 5 blogtrips par ordre de préférence. Le staff fait son maximum pour vous octroyez votre choix n°1 ou tout du moins l’un des 3 premiers. 

WAT18 Aveyron - Salon des blogueurs de voyage

C’était d’ailleurs ce que je souhaitais, avoir l’un de mes 3 premiers choix et j’ai eu le premier. Je suis donc parti à la découverte du Pays de Roquefort afin de découvrir les caves et la production de ce fromage si… particulier !

Découvrir la fabrication du fromage Roquefort

Ah oui, au fait, un blogtrip, c’est simplement un voyage avec des blogueurs qui est organisé par un office du tourisme afin de faire la promotion de sa destination.

 

Les conférences

J’ai pu assister à quelques conférences intéressantes comme celle de Benoit Luisier, NovoMedia, sur l’optimisation de la vitesse de chargement de son site web ou celle de Patrick Faust, e-slovenie, sur Gutenberg qui est un peu une révolution dans le monde de WordPress.

WAT18 Aveyron - Salon des blogueurs de voyage

Les conférences ne sont pas réservées uniquement aux blogueurs, certaines sont réservées aux pros du tourisme et d’autres sont mixtes.

 

Les blogs datings

Un rendez-vous dure 10 minutes, à peine le temps de se présenter d’un côté comme de l’autre pour l’exposant et le blogueur. Cependant, c’est suffisant pour une discussion basique. Il ne s’agit après tout que d’un premier échange qui peut se poursuivre ensuite en soirée.

WAT18 Aveyron - Salon des blogueurs de voyage

Cette année, il n’était pas possible de prendre plusieurs rendez-vous d’affilés. Un blocage avait été installé pour bloquer un créneau de 10 minutes entre deux rendez-vous. Ce qui n’était pas plus mal  ! 

Les années précédentes, même si je voulais éviter de prendre deux rendez-vous à la suite, c’était difficile ! Quand venait le moment des réservations des créneaux, je me laissais aller un peu trop… En effet, dans la précipitation, l’on souhaite obtenir tous les rendez-vous désirés et profiter des créneaux libres. Je m’étais alors retrouvé à un moment avec 3 rendez-vous d’affilés, ce qui n’est pas viable pour être à l’heure à chaque fois.  Chaque année, certains exposants sont pris d’assaut.

J’étais donc plus apaisé cette année et je pouvais prendre mon temps, je me laissais certaines fois 30-40 minutes entre deux rendez-vous afin de respirer un peu et peut-être rencontrer l’un ou l’autre exposants durant ce temps-là. De plus, à force d’aller à des éditions, il y a plusieurs exposants que j’avais déjà eu l’occasion de rencontrer. Certains avec qui je sais que je ne travaillerai jamais en raison de ma nationalité belge (ils ne travaillent qu’avec des français) ou tout simplement parce que nos idées ne convergent pas. C’est aussi l’occasion d’en recroiser certains rencontrés lors des précédentes éditions.

Cette année, j’ai rencontré plusieurs offices de tourisme en France, car je suis déterminé à découvrir ce magnifique pays, ainsi que quelques marques. J’en ai profité pour présenter ce qui fait ma différence et ma force : la réalisation d’hyperlapses. Nous verrons à l’avenir ce que cela donnera. Avec plus de 650 000 vues sur 6 hyperlapses, je me dis qu’il y a peut-être moyen d’aller quelque part avec cela et que c’est une bonne manière de mettre en avant des destinations plutôt que par une vidéo traditionnelle.

Pour les rendez-vous, l’incontournable est bien-entendu la carte de visite. Cependant, cette année, j’ai tenté de venir pour la première fois avec un kit média papier recto/verso en format A5 afin de présenter plus facilement mon audience. 

WAT18 Aveyron - Salon des blogueurs de voyage

L’année dernière, j’utilisais mon ordinateur portable qui avait eu la merveilleuse idée de me lâcher durant plusieurs rendez-vous suite à un soucis technique. Je ne voulais plus faire la même erreur. Cependant, j’ai l’impression que les pros du tourisme n’ont plus toujours la même question qu’auparavant « Quelle audience as-tu ? ». Certaines conférences, et le monde du blogging évoluant, j’ai comme l’impression que certains comprennent l’avantage des « micro-influenceurs ». 

Peut-être que pour l’année prochaine, si j’y participe, je tenterai de jouer le jeu de l’absence de communication autour de l’audience et de ne plus parler hyperlapse. Si l’hyperlapse ne marche pas cette fois-ci, il faut aussi pouvoir passer à autre chose. Je ne pense pas que j’arrêterai d’en faire pour autant car vous appréciez cela, même si la réalisation d’un hyperlapse prend beaucoup de temps.

Comment faire un hyperlapse ?

 

Les soirées

Comme chaque année, le WAT a réussi à taper fort au niveau des soirées et la surprise est à chaque fois gardée jusqu’au tout dernier moment.

WAT18 Aveyron - Salon des blogueurs de voyage

La première soirée est la soirée réservée aux blogueurs. Elle a eu lieu à la Commanderie dans un cadre médiéval à Sainte-Eulalie de Cernon. Attention, pour rejoindre ce lieu, nous avons du faire un peu d’exercice (enfin je mens, j’ai laissé deux autres personnes s’en charger ^^) avec un vélo-rail.

WAT18 Aveyron - Salon des blogueurs de voyage

L’expérience et le parcours ont été un moment incroyable. Deux personnes aux pédales et trois personnes assises profitant de la balade.

WAT18 Aveyron - Salon des blogueurs de voyage WAT18 Aveyron - Salon des blogueurs de voyage

Tandis que la grande soirée de gala où les blogueurs et les pros se retrouvent avait lieu au niveau du Viaduc de Millau. Quelle incroyable surprise de se retrouver s’y proche de ce Viaduc. L’occasion de goûter l’aligot, cette spécialité aveyronnaise si particulière.

WAT18 Aveyron - Salon des blogueurs de voyage

De plus, pour la première fois, un menu végétarien/vegan était disponible ! Ce qui a été fortement apprécié par les blogueurs de cette communauté dont moi.

WAT18 Aveyron - Salon des blogueurs de voyage WAT18 Aveyron - Salon des blogueurs de voyage

 

Les copains blogueurs

Évidemment, l’un des éléments les plus importants d’un salon réussi : revoir les copains blogueurs !

Avec certains, nous n’arrivons malheureusement pas à nous croiser ailleurs durant l’année car chaque personne est quelque part dans le monde. Et ainsi va la vie…

Pour n’en citer que quelques-uns, j’ai pu revoir Jenny de JDRoadtrip, Jessica de Mes p’tits bouts du monde que j’avais raté de quelques jours à Grenade, Isabella de Chaux me le monde, Franck et Richard de Onedayonetravel que j’avais raté à Montréal pour quelques heures, nous nous étions croisés dans les airs ^^, Jean -Philippe de Lost In the USA ou encore Marelune de GirlTrotter. Évidemment aussi ma québécoise préférée, Marie-Julie Gagnon de Taxi-Brousse.

Et bien-entendu ma petite équipe de belge comme Pauline de Madame Bougeotte, Blandine de 1000 découvertes 4 roulettes ou Julien du blog Les sentiers du Phoenix.

C’est toujours l’occasion de découvrir de nouvelles personnes comme Laura et Xavier de Swyder avec qui j’ai finalement passé beaucoup de temps durant ce séjour.

Et puis… il y a des blogueurs que tu connais en ligne, avec qui tu as même déjà discuté, et que finalement… tu ne vois pas ! Sur 250 blogueurs et le nombre de pros du tourisme, on est facilement 450-500 personnes à la grande soirée, on finit donc par se louper. Pour certains, on se rend même compte après le WAT18 que nous y étions sans le savoir. Le WAT18, c’est une histoire remplie d’histoires !

 

Les trophées

Cette année, en plus des trophées habituels, il y a eu deux trophées particuliers qui ont été remis.

Lucie, de Voyages et Vagabondages, a reçu le prix d’honneur. Lucie est une personne que j’apprécie beaucoup et avec qui j’adore discuter dès que l’occasion se présente. J’ai été ravi pour elle que ce prix lui soit remis par Xavier. Elle fait un travail incroyable depuis plusieurs années et elle n’est quasi plus à présenter tant sa place dans le blogging voyage est méritée. Vous pouvez retrouver une interview sur le voyage solo au féminin que j’avais eu l’occasion de faire avec elle et Jenny.

À côté de ce trophée, un trophée a été remis à la mémoire de Julie, blogueuse de Carnets de Traverse, malheureusement disparue il y a quelques mois. Ce trophée sera remis à son mari et sa fille et une émotion s’est emparée de toute la salle à cette annonce. Même si nous n’avons pas tous eu le privilège de la rencontrer, nous connaissions tous son travail de qualité, sa plume si particulière et ses photos envoutantes.

Il y a eu tellement de trophées cette année que je suis un peu perdu sur qui a eu quel trophée. Cependant, le Trophée expert a été remis à Novo-Monde et le Trophée de la meilleure opération 2017 avec des blogueurs a été remis à Liligo pour le travail accompli avec Explore le monde.

 

Pourquoi y participer chaque année ?

Oui c’est vrai, on pourrait se poser la question finalement… Pourquoi participer au salon des blogueurs voyage chaque année ? Qu’est-ce que cela apporte ?

C’est pour moi avant-tout pouvoir découvrir une nouvelle région et vivre de beaux moments. L’accueil en Aveyron a été incroyable, pour moi le plus beau depuis que je participe au salon, même si Saint-Malo n’avait pas été mal non plus il faut le dire.

C’est l’occasion de se mettre à niveau avec des nouvelles conférences et de rencontrer d’autres pros du tourisme pour présenter notre travail tout en croisant les copains blogueurs.

Sincèrement, être un blogueur voyageur n’est pas compris par tous et notamment par des proches. Se retrouver avec des personnes qui nous comprennent, qui vivent les mêmes choses, avec qui l’ont peut avoir des sujets de discussions sans passer pour un alien, je vous jure que cela boost énormément le moral.

 

Mon opinion sur le salon

Je trouve que ce salon évolue dans le bon sens au fur et à mesure des éditions. Certains exposants comprennent de plus en plus qu’être blogueur peut être un métier à temps plein et qu’être rémunéré pour une prestation est tout à fait normal.

Bien-entendu, d’autres continuent la même carte du « On n’a pas de budget pour payer les blogueurs ou les billets d’avion ». Juste envie de répondre : « Payez-moi au moins mon soja pour ne pas mourir de faim :’( ».

Certains ont des pratiques d’un autre siècle dans le monde du blogging comme de l’échange d’article ou de l’échange de lien. Je n’ai heureusement eu qu’une seule fois cette proposition sur environ 20 rendez-vous. Certaines choses ne se pratiquent plus du tout et n’ont pas de grands intérêts pour les blogueurs.

Avec la plupart des exposants, il y a eu un bon feeling. Il n’y a qu’un exposant où je me suis senti un peu mal à l’aise. Je comprenais bien qu’ils ne savaient pas pourquoi ils étaient là et étaient désagréables avec beaucoup de blogueurs.

Cependant, tout cela n’est qu’une très fine minorité. Le reste du temps, ce sont des échanges très intéressants et l’occasion de découvrir de nouvelles régions du monde, de pouvoir proposer des idées pour mettre en avant des destinations, de discuter tout simplement et de réfléchir à une manière de travailler ensemble.

Avec autant de monde, il est bien évidemment impossible de parler à tout le monde mais l’on fait malgré tout à chaque fois de nouvelles rencontres.

J’ai donc envie de dire à ceux qui ont peur de venir à ce salon et de rester dans leur coin : IMPOSSIBLE ! Il y aura toujours un blogueur qui lancera la conversation. Ils sont comme ça les blogueurs voyage 😀 

 

Conclusion

Comme chaque année, même si le salon est très fatiguant en enchaînant le tout, je n’ai qu’une hâte : celle d’être déjà à l’édition suivante. Je ne sais pas si je pourrai être au WAT19 car tout dépendra des prochains voyages mais si cela est possible pour moi, ce sera avec plaisir. Je n’ai pas pu voir grand chose de Millau à vrai dire car les journées ont défilées. Cependant la soirée au Viaduc était intéressante et c’est l’un des moments que je retiens particulièrement en plus de ma première bouchée de roquefort.

Pour la première fois, il y avait un wifi pour les blogueurs et les exposants sur le lieu du salon. C’était fortement apprécié. De plus, comme la loi européenne a changée en juin 2017, je peux désormais utiliser ma 4G en France, ce qui est tout de même fortement pratique pour partager en direct son expérience lors des blogtrips ou autres événements.

On pourrait voir cela comme un salon pour apprendre à devenir blogueur voyageur mais il est bien plus que cela. Il regroupe des passionnés autour d’une même passion liée au voyage ! De plus, pour pouvoir pouvoir participer à ce salon, il faut déjà avoir son blog en place depuis quelques mois.

Désormais, une sélection est faite pour obtenir le pass tant la demande devient de plus en plus forte. Le salon se posant en tant qu’expert dans le milieu, il est de plus en plus prisé par les nouveaux blogueurs de voyage. La participation à un tel salon peut être un coup de boost pour la mise en avant de son travail mais il faut donc répondre à quelques critères comme l’ancienneté de son blog pour y participer.

Comment créer un blog voyage ?

— — —

Je remercie Xavier et Florence, eux-mêmes blogueurs, ainsi que l’équipe de We Are Travel, pour l’organisation de ce salon des blogueurs de voyage, ainsi que l’Office du tourisme de l’Aveyron, l’Office du tourisme du Pays de Roquefort et le Domaine Saint-Estève pour l’accueil.

Pin It on Pinterest

Share This