Faire le Ravel de Thuin à ChimayPour cette nouvelle session de randonnée sur le RAVeL sur le blog, je vous propose de découvrir le RAVeL de Thuin à Chimay.

 

 

 

Parcourir le RAVeL de Thuin à Chimay

En juillet, je me suis lancé à la découverte de la portion du RAVeL Thuin – Chimay sur 45 km. Cela, afin de poursuivre les précédentes portions du RAVeL.

Voici le parcours de cette RandoRavel :

  • Ma première étape va de Thuin à Rance
  • Ma seconde étape va de Rance à Chimay

 

Mon carnet de voyage sur le RAVeL W3 Thuin-Chimay

Ce RAVeL W3 – La Véloroute des Carnavals fait 111 km et démarre de Tubize pour aller jusqu’à Chimay. 

Vous pouvez donc même vous ajouter un défi supplémentaire en rejoignant Tubize depuis Bruxelles via le Canal Charleroi-Bruxelles en 22 km.

 

Randonner de Thuin à Rance

Le 4 juillet, le réveil sonne à 5h30, je prends le train vers Charleroi puis Thuin aux environs de 6h20. Contrairement à la randonnée Charleroi-Thuin sur la W6, je profite d’un petit moment dans la ville et découvre Thuin. Je grimpe quelques marches, oui juste quelques… pour rejoindre le Beffroi et profiter d’une jolie vue matinale. 

Ensuite, je marche dans les rues jusqu’à redescendre par l’autre côté afin de rejoindre le RAVeL. Je vous rassure tout de suite, si vous souhaitez marcher sur le RAVeL Thuin – Chimay, vous n’êtes pas obligé de faire cela, vous pouvez aisément contourner le haut de la ville et rejoindre le sentier.

Lors de ma descente, j’en profite pour admirer les jardins suspendus. Après une bonne heure de marche par-ci par-là, je suis au début du RAVeL. Aujourd’hui, je me trouve sur la L109/2. Il s’agit d’une ancienne ligne de chemin de fer. 

Dès lors, je suis à 16,5 km de Beaumont qui sera mon étape intermédiaire pour une petite pause de midi où je rejoins un ami.

Au fur et à mesure de mes pas, je ramasse quelques déchets et je me décide de prendre l’un de mes sacs que je remplirai de multiples déchets.

J’aime beaucoup me promener sur les RAVeL des anciennes lignes de chemin de fer car celles-ci sont bien souvent recouvertes par des arbres. Ce qui offre une belle fraîcheur. 

Certaines fois, ce ne sont pas des arbres mais des champs, et là, mieux vaut avoir de la crème solaire avec soi.

Le soleil brille à travers le feuillage, les oiseaux chantent, de l’eau coule dans une rivière, j’aime plus que tout cette ambiance qui reflète pour moi le bonheur de la randonnée.

En plus, je découvre quelques beaux endroits qui font plaisir aux yeux.

Le temps file, je prends du temps à remplir quelques sacs de déchets. L’espèce humaine me désespère toujours un peu plus, surtout depuis que j’ai eu l’occasion de me rendre compte, quelques jours plus tôt, de l’état d’un précédent RAVeL que j’avais nettoyé 3 mois auparavant. Je me dis donc que ce que je fais ne fera pas grande différence mais je fais ma part, je ne me laisse pas démoraliser et je continue à ramasser les déchets sur le RAVeL ( #UnRavelPropre ).

Durant 10 km, j’ai donc rempli 3 sacs et je suis étonné par le nombre de poubelles sur cette portion du RAVeL. Ce qui, avouons-le, est encore plus étrange et révoltant. Je me liquide de ces déchets dans une poubelle et je prends un rythme de marche plus soutenu pour ne pas arriver trop tard à Beaumont. J’ai même l’occasion de croiser deux arbres amoureux, si ce n’est pas romantique la nature…

L’ami que je rejoints est parti de chez lui et marche dans l’autre sens. Notre point de rendez-vous est la ville de Beaumont afin d’y acheter un petit truc à manger. Cela fait, nous prenons la route ensemble pour une bonne heure à discuter de choses et d’autres. C’est toujours agréable d’être accompagné de temps en temps.

Depuis Beaumont, j’ai encore 29 km de marche vers Chimay. Je ne sais absolument pas à quelle distance se trouve Rance dans tout cela. Sachez que depuis la ville de Beaumont, vous pouvez partir vers Maubeuge en 26 km via le RAVeL.

Marcher entre Beaumont et Rance est l’occasion d’admirer d’anciens trains.

Et puis, lors des marches sur le RAVeL, il faut aussi savoir lever les yeux pour admirer ce qui se passe au-dessus de nos têtes.

Sur cette portion, vous trouverez également la Véloroute des Lacs. Vous pouvez par exemple partir des Lacs de l’Eau d’Heure jusqu’au Lac du ValJoly en France.

Sur mes 5 derniers kilomètres vers Rance, je suis envahi par les moustiques mais je garde courage. Même si je faiblis quelque peu et que l’envie est grande d’arriver à destination, je ne lâche rien.

Et soudain, Rance est là, je me dirige vers l’arrêt de Bus (Bus 109a) qui me ramènera vers Charleroi, d’où je prendrai un train pour rentrer chez moi.

Finalement, j’ai marché 32 km, je ne pensais réellement pas en marcher autant. Cela signifie également que je n’aurai pas beaucoup de marche à effectuer le jour suivant.

 

Randonner de Rance à Chimay

Le lendemain, une longue route m’attend. 4h40, le réveil sonne. 5h23, le train est là. 7h32, je suis à Rance après un train et un bus. C’est parti !

Je poursuis donc l’itinéraire régional du RAVeL 3. J’aime beaucoup mes premiers pas, je trouve le sentier agréable au beau matin. 

Aujourd’hui, vu que je n’ai que 15 km à marcher pour rejoindre Chimay, j’ai décidé de m’octroyer de nombreuses pauses et de profiter de la nature environnante.

Je traverse la Forêt Domaniale de Rance. C’est magnifique. Je croise même plusieurs gardes forestiers qui font une réunion en extérieur, j’aurais adoré leur parler et en apprendre plus sur leur métier, mais je ne préfère pas les déranger.

Sur le chemin, je lis les quelques panneaux qui donnent des explications sur les différentes espèces qui vivent dans cette forêt. Il y a notamment des sangliers, des renards, des chevreuils, des grands-ducs, des buses, des écureuils, ainsi que différents insectes et espèces végétales. J’ai même eu l’occasion d’apercevoir un renard courir au loin.

Randonner seul me permet de réfléchir sur moi-même, sur mes envies, sur le monde, etc… Je réalise à quel point je suis heureux dans ce que je fais, même si tout n’est pas toujours parfait bien entendu… Mais, une chose est certaine « Blogueur voyageur est mon métier ! », il me permet de toucher autant à la rédaction, qu’à la photo et la vidéo, à du référencement web qu’à l’écriture de livres, qu’à créer et gérer des sites web. J’aime toucher un peu à tout et cela fera bientôt 2 ans que je m’y consacre pleinement avec l’objectif de réaliser mes rêves et de donner vie à mes différents projets. Je pense qu’il faut pouvoir se donner un temps pour tout.

Il vient le moment où je traverse un pont au-dessus de la N53. Après cela, le soleil est bien plus présent. Moins d’arbres, plus de champs, je longe une route… Lorsque je commence à longer la route, je m’aperçois qu’il me reste encore 3 km avant d’arriver à Chimay, ce qui laisse largement le temps d’acquérir quelques coups de soleil. Je m’octroie ma petite pause de midi suivi d’une session crème solaire avant de m’engager réellement sur la suite du sentier longeant la route.

Sur le sentier, je commence à apercevoir Chimay avec son château. 

Je suis à Chimay, je me promène un peu dans les rues et j’attends mon bus. Sachez que Chimay possède également des marches. Ça donne quand même un certain cachet à une ville !

Si vous le souhaitez, depuis Chimay, vous pouvez rejoindre Momignies en 12,5 km. Il s’agit dès lors de l’itinéraire régional W8, celui-ci étant encore en construction en différents endroits de Wallonie, j’ai décidé de ne pas « encore » parcourir les portions.

 

Aujourd’hui, c’est donc 4h de trajet aller-retour qu’il m’a fallut afin de profiter de cette randonnée.

Pour suivre mes aventures en direct, retrouvez-moi sur Instagram et découvrez quelques autres contenus sur Facebook.

 

Quelques informations sur le RAVeL en Wallonie

Si vous souhaitez effectuer le même parcours que moi, vous pouvez rejoindre très facilement l’une des gares de Bruxelles, celle de Tubize ou bien de La Louvière.

Le RAVeL W3 – La Véloroute des Carnavals se fait en 3 étapes :

Vous pouvez ajouter la pré-étape de Bruxelles à Tubize en 22 km (qui peut se transformer en 25 km de la gare de Bruxelles-Central à la gare de Tubize).

 

Avez-vous déjà eu l’occasion de découvrir cette portion du RAVeL Thuin – Chimay ? Si ce n’est pas le cas, cet article vous donne t-il envie de tenter l’aventure ?

Pin It on Pinterest

Share This