partir pour mieux revenir et découvrir la belgiquePartir pour mieux revenir ? Partir, partir et partir mais surtout revenir.

C’est en partant loin, pour une longue période, que l’on se rend un peu plus compte de l’attachement que l’on peut avoir envers son pays et envers ses racines.

 

Son pays

On le critique souvent son pays. Mais en le comparant, on finit par voir que l’on n’a pas autant de raisons de s’en plaindre. Il regorge lui aussi de merveilles que l’on prend plaisir à découvrir avec un autre regard.

Assis dans une gare de Bruxelles, je regarde les gens passer, courir pour ne pas rater leur correspondance alors qu’il y a encore de nombreux retards sur le rail. Certaines choses ne changent pas.

 

Partir pour mieux revenir et découvrir la Belgique

Je suis parti un an au Canada, et durant une année, tant de choses se sont passées, et j’ai ressenti le besoin de retrouver un peu ma Belgique, que je voulais mieux la connaître, la découvrir à différentes périodes, en différents endroits.

Découvrir la ville de Dinant en Wallonie

Elle a ses spécificités, elle arrive à me faire sourire à la fête nationale en admirant le feu d’artifice, et à contrario, elle arrive à me faire pleurer quand elle est frappée en plein cœur par une bande d’abrutis.

 

En hyperlapse

Ma Belgique, je l’aime, et en revenant j’avais envie de m’offrir un petit cadeau, de l’avoir toujours avec moi mais d’une manière qui me caractérise : l’hyperlapse ! Quoi de mieux après tout pour pouvoir l’emmener partout avec moi.

Je me souviens que lors de mon PVT au Canada quand j’entrainais des chiens de traineau, j’avais eu l’occasion de montrer à mes hôtes mon tout premier hyperlapse qui était sur Sambreville, ma région. Ils pouvaient avoir en 3 minutes un regard sur le lieu où je vivais et qui est bien différent de chez eux.

J’ai aimé ça, mais j’avais un goût de trop peu. Je voulais montrer à quel point la Belgique est belle, à quel point il y a de nombreuses villes qui méritent le détour. Oui, il est vrai que dans cet hyperlapse je me suis consacré uniquement aux villes et non à ce côté plus nature. Je me promets de partir découvrir ce côté-là un de ces jours.

 

En découverte

Voir la Belgique, la regarder, l’admirer.

Durant les quelques mois où je suis revenu, j’ai profité de ce temps pour partir dans certaines villes que j’aime et où j’étais déjà allé comme Tournai, Gand, Bruges et aussi dans d’autres où je n’avais jamais eu l’occasion de visiter comme Arlon, Mechelen ou Leuven.

Je m’étais dit « Quand je reviendrai au pays, j’irai voir ça, ça et ça ». Je voulais vraiment mieux connaître mon pays.

J’ai passé 3 jours à Bruxelles pour la fête nationale où j’ai tourné un vlog et où j’en ai profité pour découvrir plusieurs musées bruxellois que j’avais mis sur ma liste des musées à visiter.

Puis, je suis parti à gauche et à droite, mais je voulais découvrir la nature que réserve la Belgique. Découvrir les Ardennes et les fagnes, une richesse du pays. Je n’en ai pas encore eu l’occasion mais ce sera pour un prochain retour au pays.

 

En amour

Partir pour mieux revenir… Ai-je encore besoin de lui clamer mon amour alors que Manneken-Pis et le drapeau belge m’accompagnent aux 4 coins du monde ?

Je peux la regarder, regarder ses habitants évoluer, vivre leur vie quotidienne au détour d’une gare. J’aime me poser, regarder les gens et imaginer leur vie, imaginer qu’il se passe dans leurs têtes.

Ma Belgique, malgré qu’il y ait de temps en temps des « conflits » communautaires, je la trouve belle et forte, et au contraire ces différences communautaires font la force et la richesse de ce pays.

D’ailleurs, je m’en veux souvent de ne pas vraiment parler la seconde langue officielle de mon pays et je me promets de régler cela un jour. Je ne serai pas un belge accompli tant que je ne parlerais par le néerlandais correctement. Je parle néerlandais quand je vais en Flandres mais je suis assez limité en terme de vocabulaire. Puis, oui nous avons une 3e langue officielle, l’Allemand, et il ne faut pas la négliger mais il s’agit d’une petite partie du pays.

 

Avez-vous déjà eu ce sentiment de partir à l’autre bout du monde, ou simplement de partir quelque part pour une longue période, et de ressentir ce manque de votre pays ? De vouloir le redécouvrir ou même tout simplement réellement le découvrir ?

Alors partir pour mieux revenir fait partie de vous-même ?

Pin It on Pinterest

Share This