La chute Montmorency au QuébecLa chute Montmorency, voilà un lieu que j’ai découvert un peu par hasard au Québec. Au début de mon aventure en PVT, j’avais décidé de faire un petit road-trip dans la province de Québec et de passer par la ville de Québec. Vous l’aurez compris, attention, il y a une distinction entre la province du Québec et la ville de Québec, capitale de la province.

 

Visiter la chute Montmorency

J’avais un peu regardé ce qu’il pouvait y avoir aux alentours proches de la ville de Québec. C’est à Montmorency et sa chute que mes yeux se sont portés. Ni une ni deux, avec ce que j’avais vu sur le web, je voulais y aller, ça avait l’air bien beau.

Visiter la chute Montmorency Visiter la chute Montmorency

Tellement beau que j’y suis allé à deux reprises ! En automne et en hiver. Deux périodes radicalement différentes mais cette chute m’a autant séduite les deux fois. C’était bien le même lieu mais il était métamorphosé par la neige et la glace. Bien-entendu, vous allez en découvrir quelques photos et je vous invite sincèrement à y aller si un jour vous passez par la Belle Province, et ce qu’importe la saison !

 

Un peu d’histoire

La chute a été nommée par Samuel Champlain en l’honneur de l’amiral de France et de Bretagne, Charles de Montmorency-Damville.

La passerelle au-dessus de la chute a été inaugurée en 1993, elle enjambe la rivière Montmorency à l’emplacement exact du pont précédent érigé en 1855-1856.

Ce pont s’était effondré, il n’en reste plus aujourd’hui que les quatre pylônes de pierre. Ce pont était, à l’époque, l’un des premiers ponts suspendus construits au Québec… qui s’écroula 5 jours seulement après son ouverture.
Les soucis du passé ont été pris en compte pour construire la nouvelle passerelle. On peut s’y engager en toute quiétude.

Dans le parc se trouvent plusieurs panneaux pour renseigner un peu de l’histoire du lieu ainsi que quelques photos qui sont intéressantes à voir.

Plusieurs artistes peintres se sont intéressés à cette destination du Québec, j’avais eu l’occasion de voir certains tableaux au Musée des Beaux-arts de l’Ontario (AGO) à Toronto.

 

Où se trouve la chute Montmorency ?

La Chute Montmorency fait partie du « Parc de la Chute-Montmorency », l’un des parcs provinciaux du Québec, et se situe à quelques minutes en voiture de la ville de Québec.

Elle mesure 83 mètres de hauteur, c’est-à-dire plus grande que les chutes du Niagara qui ont 30 mètres de moins. J’ai eu l’occasion de découvrir les deux et malgré tout Montmorency reste bel et bien mon coup de cœur.

Visiter la chute Montmorency Visiter la chute Montmorency

 

Comment y accéder ?

Pour rejoindre le lieu, il faut compter 12 $CA de téléphérique pour se rendre en haut ou en bas de la chute et les 8 $CA de stationnement ! Inutile de vous mentir, j’avoue que je n’aime pas trop ça. Autant profiter de cette somme pour autre chose de plus fun comme la tyrolienne par exemple juste au devant de la chute.

Visiter la chute Montmorency

Au bord de l’autoroute, il y a un parking payant pour accéder aux chutes. Il y en a également un autre au-dessus des chutes près du manoir.

Une autre solution est de se garer au-dessus des chutes dans une des rues adjacentes, mais pas n’importe où, il faut bien regarder les panneaux et les indications car ce serait dommage de se faire embarquer la voiture.

Enfin, au lieu de prendre le téléphérique, autant profiter d’une balade via un sentier, ou plus facile, l’escalier qui a été construit.

 

Qu’y faire ?

Vous y trouverez des sentiers pédestres dont certains font 3 km. Ils permettent d’observer la chute sous différents angles, et de plus, de profiter de ce cadre en pleine nature.

J’en ai parlé dans la partie histoire, il y a un pont suspendu que j’aime bien, vous vous retrouvez alors juste au-dessus de la chute. Je dois vous avouer qu’en plein hiver, il peut y faire très froid, mais la vue en vaut la peine !

Vous pouvez éventuellement prendre le téléphérique pour rejoindre le haut ou le bas de la chute. Personnellement, je n’utilise jamais les téléphériques, je préfère marcher et découvrir le site. Que ce soit dans une ville comme Budapest ou dans un lieu naturel.

Visiter la chute Montmorency Visiter la chute Montmorency

Il y a un escalier panoramique de 487 marches. Je l’ai descendu mais pas remonté… oui il ne faut pas exagérer, je ne veux pas en mourir ! Cependant, c’est un bon exercice physique pour ceux qui trouveront le courage, qui de plus, permet de découvrir la chute à différentes hauteurs. Par contre, il est fermé en hiver. Un sentier, un peu plus loin, permet également de descendre/monter.

Si le courage est avec vous, vous pouvez même profiter de la tyrolienne qui fait une longueur de 300 mètres et passe juste au-dessus de la chute.

Vous l’aurez compris, il est possible de découvrir la chute Montmorency de différentes manières. Que ce soit à pied ou via le téléphérique. De même depuis le belvédère ou par la route en y passant en voiture (c’est un peu éloigné tout de même). Je vous conseille fortement de prendre le temps de passer au moins une après-midi à vous promener dans le parc et d’y admirer la chute sous différents angles.

 

Visiter la chute Montmorency en hiver

Spécifiquement durant cette saison, vous pouvez même escalader certaines parois glacées. Tout en profitant du paysage. Les éclaboussures d’eau projetées par la chute gèlent et offrent un spectacle des plus fascinants.

Durant cette période, vous pouvez emprunter des sentiers en raquettes. Je n’ai malheureusement pas encore essayé la rando en raquettes. Ah mince… L’hiver est passé et je me rends compte que je n’ai pas eu le temps de tenter cela. Bon il faudra que je revienne durant un prochain hiver.

Lors de mon passage, la chute en elle-même n’était pas entièrement gelée, seulement le bas et le bassin en aval. C’était incroyable de voir la quantité de neige et surtout de glace accumulée au pied de la chute.

Visiter la chute Montmorency Visiter la chute Montmorency

Il est possible de grimper sur certaines parties au bas de la chute et où la glace s’est accumulée. Au même endroit, à l’automne, je recevais plein de fines gouttelettes d’eau. Le lieu est très glissant et certains en font les frais. Après y avoir grimpé, tu te laisses glisser sur la glace pour redescendre comme tout le monde, c’est fun.

L’hiver, la puissance de la chute forme le célèbre « Pain de sucre » par l’amoncellement de glace. La couche de glace forme une base sur laquelle tombe l’eau comme si c’était de la neige fondante. Elle s’amoncelle en un tas et s’élargit durant tout l’hiver. Sa hauteur varie d’une année à l’autre. En mars 1829, elle avait atteint 38,4 m qui est le record jusqu’à présent.

 

Un dernier mot sur la chute Montmorency

Sachez que le parc est accessible en toutes saisons. Entendre le bruit de l’eau, de cette chute si puissante, j’adore. Il est même possible d’y apercevoir des arcs-en-ciel au bas de la chute.

Visiter la chute Montmorency Visiter la chute Montmorency

Découvrir le parc paré de ses couleurs automnales avait été un spectacle resplendissant. Il est même possible de prendre une petite douche au bord de la chute grâce aux gouttelettes d’eau projetées.

Il y a plusieurs endroits où il est possible de se poser, de profiter du coucher de soleil et d’admirer le fleuve St-Laurent et un pont non loin de là qui mène vers l’Île d’Orléans.

Visiter la chute Montmorency Visiter la chute Montmorency

Pour descendre aux chutes depuis le pont. Hormis le téléphérique, il y a donc deux possibilités. Soit les escaliers, soit un sentier un peu plus loin. J’ai eu l’occasion de tenter les deux. L’hiver, le sentier est fermé mais malgré tout de nombreux randonneurs y passent. C’est un bon exercice physique en soit avec l’accumulation de neige qui rend la progression plus sportive, surtout pour y monter.

Louer une voiture pour visiter la chute Montmorency.

 

Commandez vos billets pour visiter la ville de Québec et la chute Montmorency en hiver

 

As-tu déjà visiter la chute Montmorency  ? Serais-tu tenté d’y aller lors d’un prochain séjour au Québec ?

Pin It on Pinterest

Share This