Comment publier son premier livre sur Amazon KDP ? auto-éditeur et auteur indépendantPublier son livre avec Amazon KDP, voilà le sujet de ce second article sur l’écriture, la promotion et la publication d’un premier livre. Je vous invite à lire le précédent article abordant l’auto-édition et les maisons d’éditions, ainsi que les étapes d’écriture d’un livre, avant de poursuivre votre lecture de celui-ci. Vous êtes sur le point de porter la casquette d’auteur.

 

 

En savoir plus sur Amazon KDP

Si vous allez lu l’article précédent, venons-en au plus important -> La publication de son livre !

Amazon KDP vous permet de publier sans frais et d’être rapidement disponible dans la boutique en ligne.

Que vous souhaitiez écrire un roman de fiction, un livre éducatif ou toute autre sorte d’ouvrage (respectant la loi), Amazon KDP vous offre la possibilité de réaliser votre rêve d’auteur. Non, je ne suis pas payé pour vous parler de ce service plutôt qu’un autre. Si je vous en parle, c’est parce que je l’ai testé et que j’en suis réellement satisfait. Je trouve qu’à l’heure actuelle, il s’agit bel et bien du meilleur service proposant à un auteur d’être édité en totale autonomie.

Je tiens également à préciser qu’Amazon ne fera pas quoi que ce soit pour vous. Vous allez devoir gérer tout de A à Z, ils n’ont pas de services pour réaliser votre couverture ou votre mise en page pour vous. Cependant, ils ont une aide sous forme de FAQ (Foire aux questions) qui est grandement utile pour réaliser chacune des étapes nécessaires à la conception d’un livre ou d’un eBook.

Pour éviter de répéter ce que les différentes rubriques d’aide d’Amazon KDP font très bien et qui m’ont vraiment été utiles, je vous conseille d’y jeter un œil après votre lecture de cet article. Elles vous serviront de nombreuses fois dans l’élaboration de votre ouvrage. Voici tout de même quelques conseils que je souhaite vous apporter.

 

Livre numérique ou livre papier ?

L’auto-édition ne se limite nullement au format papier. Vous pouvez tout à fait envisager d’être publié uniquement sous forme d’eBook, sous forme de livre broché ou bien même dans les deux formats. 

Si vous souhaitez être publié mais que vous n’avez pas les connaissances techniques nécessaires pour faire face à l’impression, que vous ne souhaitez pas gérer l’expédition par voie postale et que votre budget est serré pour faire appel à un prestataire, vous pouvez envisager de n’être publié qu’en format numérique. Lisez la suite si vous souhaitez à tout prix être publié en livre papier car le service Kindle Direct Publishing ou KDP d’Amazon vous permet de faire tout cela.

 

Comment créer mon premier livre papier avec Amazon KDP ?

La couverture et la 4e de couverture ne doivent pas être négligées car elles sont souvent le premier lien avec le futur potentiel lecteur. Je vous ai déjà parlé en partie de la mise en page, des corrections et de l’impression de façon générale. Vous vous demandez sans doute comment gérer la mise en page de votre livre et de réussir à en faire la couverture ?

Quelques conseils à suivre pour qu’un livre soit agréable à lire :

  • Structurez votre livre (avec des parties et des chapitres) et réalisez une table des matières au début de votre livre,
  • Ne prenez pas une police fantaisiste, optez plutôt pour un bon Arial ou Times New Roman,
  • N’utilisez pas une taille de police trop petite ou au contraire trop grande. Une bonne taille pour un livre est entre 11 et 13,
  • Respectez les règles typographiques de base,
  • Votre chapitre doit toujours débuter sur une page impaire (la page de droite),
  • Indiquez des numéros de pages,
  • Utilisez des marges suffisantes pour éviter que votre récit soit coupé à la reliure du livre.

 

Comment faire la mise en page de mon livre ?

Vous pouvez utiliser Word ou InDesign. Personnellement, j’ai utilisé InDesign étant donné que c’est un logiciel que j’ai appris à maîtriser et qui me permettait d’obtenir le rendu souhaité.

Si vous n’avez pas de connaissance sur ce logiciel, Word (ou Pages) fait amplement l’affaire. Vous pouvez d’ailleurs télécharger des maquettes de livre dans les rubriques d’aide d’Amazon KDP afin d’avoir une idée précise des marges qui sont définies selon la taille du livre que vous choisissez.

 

Comment créer une couverture pour mon livre ?

La couverture est la première chose que le lecteur regarde. Une couverture disgracieuse, même avec un contenu intéressant, fera passer son chemin au lecteur. La couverture peut être réalisée sur la plateforme d’Amazon KDP où ils proposent différents types de couvertures.

Une couverture de livre pro et originale tapera à l’œil et permettra au lecteur de regarder la 4e de couverture (le résumé) de votre livre. Sans cela, vous passerez à côté de nombreuses ventes.

Si vous souhaitez un rendu plus pro et que vous avez les compétences graphiques, vous pouvez la réaliser vous-même sur Photoshop ou InDesign. Là aussi, il est possible de demander des maquettes selon la taille du livre et vous devrez y préciser le nombre de pages de votre livre. Si vous souhaitez une couverture plus professionnelle que celles proposées par Amazon KDP (qui sont horribles), il vous est toujours possible de faire appel à un graphiste. Nous pouvons même travailler cela ensemble si vous le désirez, à un prix avantageux, dans ce cas contactez-moi via le formulaire.

C’est peut-être logique pour certains mais un rappel ne fait jamais de mal. Faites bien attention à ce que la photo que vous utilisez soit bien libre de droits ou que vous en ayez les droits d’exploitation. Pour obtenir les droits, renseignez-vous auprès d’une plateforme de photo ou bien demandez-en l’autorisation à l’auteur. Vous pouvez même faire réaliser une illustration par un graphiste.

Sur votre couverture, vous devez impérativement faire apparaitre deux choses :

  • Titre du livre
  • Auteur du livre

 

En plus d’avoir une image impactante et cohérente avec le sujet de votre livre, vous pouvez y inclure un sous-titre, un slogan ou une phrase d’accroche.

Me concernant :

  • Mon titre est -> Voyager sans se ruiner
  • Mon sous-titre est -> Préparer son premier voyage en sac à dos
  • L’auteur -> Jérôme Derèze
  • Mon slogan/résumé du livre ->
    « Voyager en solo – Dormir en auberge de jeunesse
    Travailler à l’étranger – Faire du bénévolat
    Économiser pour voyager – Sécurité en voyage
    Peur de voyager – Remplir son sac à dos »

 

Certains pourraient dire que mon mini-résumé en 1ère de couverture est trop grand ou pas utile. C’est peut-être vrai mais j’ai voulu essayer de résumer les thématiques du livre en quelques mots en-dehors de la 4e de couverture.

Sur la 4e de couverture, réalisez un résumé clair et précis de votre livre. Mettez une photo de vous et présentez-vous en quelques lignes. Laissez un encadré en bas à droite pour la mise en place de votre numéro ISBN (à voir plus loin).

 

Comment créer mon premier livre numérique avec Amazon KDP ?

Il est très simple de réaliser votre livre numérique. Écrivez le tout sur Word ou Pages. Amazon KDP vous offre la possibilité de leur envoyer un fichier .docx ou .ePub.

Sur une version numérique du livre, la police et la taille de la police, ainsi que le nombre de pages, importent peu étant donné qu’il est possible de modifier tout cela sur la Kindle lors de la lecture du livre.

 

Mettre en ligne le livre sur Amazon KDP

Sur Amazon KDP, vous devez disposer d’un compte sur Amazon pour pouvoir envoyer votre livre. Ensuite, vous chargerez vos différentes données comme les catégories principales de votre livre (2 catégories à choisir) ainsi que les 7 mots-clés sur lesquels vous répertorier. Privilégiez deux catégories principales différentes et choisissez les sous-catégories les plus représentatives à votre ouvrage.

Vous indiquerez également le titre et la description de votre livre, sans omettre l’auteur.

Par la suite, Amazon KDP vous demandera de télécharger la couverture et le fichier de contenu de votre livre. Vous pourrez regarder ce que cela donne virtuellement pour l’impression avant validation. Au besoin, réglez les soucis nécessaires avant de valider le tout et de demander une épreuve de votre livre.

Lors de la dernière étape, Amazon KDP vous demande de fixer le prix de vente de votre livre ou de votre eBook, nous aborderons cette partie un peu plus loin dans l’article. Vous devez également déterminer si vous détenez les droits de distribution sur le monde entier ou juste sur certains territoires. Normalement, vous devriez détenir les droits de distribution de votre livre à l’échelle mondiale.

Dès que vous avez reçu votre épreuve (brouillon papier du livre avant publication) du livre et que celle-ci vous plaît, il n’y a plus qu’à publier son livre avec Amazon KDP.

S’il s’agit d’un livre électronique, cela est sensiblement pareil hormis que vous ne demanderez pas une épreuve. Il ne faut après que 24 h pour que votre eBook puisse être disponible dans la boutique Kindle d’Amazon.

 

L’impression à la demande

Je vous ai parlé qu’Amazon KDP fonctionnait sur le principe de l’impression à la demande, vous évitant ainsi des frais avec un stock à écouler.

Lors de la mise en vente de votre livre sur Amazon, celui-ci vous permet de le mettre en vente sur plusieurs marchés (FR / France – COM / États-Unis – CO.UK  / Royaume-Uni – CA / Canada – JP / Japon – etc…). Vous allez devoir choisir votre marché principal. C’est-à-dire le marché Amazon sur lequel vous pensez réaliser la majeure partie des ventes de votre ouvrage. Me concernant, il s’agit d’Amazon FR.

Pour le livre broché, vous avez accès à 7 marchés. Pour le livre numérique, vous avez accès à 13 marchés.

J’ai remarqué que mon livre vendu sur Amazon FR est imprimé soit en Pologne soit au Royaume-Uni. Sur Amazon COM, il a notamment été imprimé à San Bernardino.

 

ISBN et le dépôt légal de l’ouvrage

Dans cette partie, je vais aborder ce qu’il en est pour la Belgique et la France. Je ne suis pas au courant des pratiques, obligatoires ou non, des autres pays.

Amazon peut vous filer un ISBN si vous le souhaitez mais je vous conseille plutôt d’opter pour une demande d’ISBN de votre côté.

 

C’est quoi l’ISBN ?

Vous ne savez pas ce qu’est l’ISBN ? Parlons-en tout de suite. Lorsque vous commercialisez un livre, que ce soit en librairie ou sur internet, ce numéro est obligatoire. Il identifie de manière unique votre livre à l’international.

L’ISBN dans l’auto-édition est très facile à obtenir. De plus, c’est totalement gratuit. Il s’agit d’un numéro d’immatriculation personnel qui sera donc unique à votre ouvrage. Ce numéro doit être différent pour chaque support de votre livre. 

Par exemple, un numéro ISBN pour le livre papier et un autre numéro ISBN pour le livre numérique. Celui-ci sera notamment affiché avec un code-barre sur la 4e de couverture de votre livre. Si vous passez par l’auto-édition sur Amazon, vous aurez juste à leur fournir le numéro ISBN et à réserver un encadré sur la 4e de couverture. Ils créeront ensuite le code-barre adéquat à l’impression.

 

Où demander son ISBN ?

Vous devez passer par le site de l’AFNIL pour obtenir ce numéro ISBN. L’AFNIL, c’est l’Agence Francophone pour la Numérotation Internationale du Livre et celle-ci attribue un numéro ISBN à tous les éditeurs francophones. Que vous soyez en Belgique, en France ou dans un pays d’Afrique par exemple, toute publication francophone se doit d’être munie d’un numéro ISBN et la demande se fait par ce site. 

Lors de la demande du numéro ISBN, celle-ci se fait par mail et est plutôt rapide. Comptez environ 10 à 15 jours pour recevoir une liste de numéros ISBN entièrement réservée pour vous.

 

Comment et pourquoi faire un dépôt légal de son livre ?

Le dépôt légal est obligatoire pour tout auteur et/ou éditeur. Le dépôt légal permet la collecte et la conservation des ouvrages sur le territoire belge et le territoire français.

En Belgique, vous passerez par la Bibliothèque Royale de Belgique pour le dépôt légal.
En France, vous passerez par la Bibliothèque Nationale de France pour le dépôt légal.

Concernant la Belgique, vous devez envoyer 2 exemplaires de votre ouvrage. Sachez que BPost possède un partenariat avec la Bibliothèque Royale de Belgique, vous n’avez donc pas à payer l’envoi. Avouez tout de même que cela est un prestige de savoir que son ouvrage se trouve dans un tel lieu. Tout auteur belge, qu’il soit publié dans une maison d’édition belge ou étrangère, qu’il soit auto-éditeur ou non, se doit de fournir 2 exemplaires en parfait état de son livre à la Bibliothèque Royale de Belgique.

En Belgique, vous devrez remplir un formulaire de demande de dépôt. Une fois celui-ci rempli, vous l’imprimerez en deux exemplaires que vous joindrez avec votre envoi (et les 2 exemplaires du livre). Par la suite, l’un des deux documents vous sera renvoyé avec la date de dépôt y figurant.

Vous devez également remplir une déclaration de dépôt en France. Par contre, la Bibliothèque Nationale de France ne demande qu’un seul exemplaire de votre livre. Le dépôt légal y est également une démarche gratuite.

Certains points peuvent varier entre la France et la Belgique, n’hésitez donc pas à consulter le site officiel où vous devez réaliser le dépôt légal de votre livre et de vous assurez d’être en total accord avec les demandes.

Pour déposer votre livre :

 

Sachez aussi que le dépôt légal est une preuve d’antériorité en cas de litige mais qu’il ne concède nullement un droit de propriété, que ce soit sur le titre ou le contenu de votre livre. Vous pouvez donc toujours vous envoyer le contenu de votre livre imprimé en A4 par la poste en recommandé et de ne jamais l’ouvrir. La date de la poste faisant foi. La meilleure solution étant de le faire déposer auprès d’un notaire mais cela coûte cher.

 

Le cadre juridique de l’auto-édition

Toutes les rémunérations que vous allez percevoir se doivent bien entendu d’être déclarées. Créez donc une entreprise (ou chose équivalente) dès que vous percevez les premiers revenus.

En France, le statut de micro-entrepreneur pourrait être le plus intéressant pour un jeune auteur indépendant. Le régime fiscal variera en fonction de votre profession première. Êtes-vous uniquement auteur ou bien avez-vous déjà une micro-entreprise avec laquelle vous réalisez d’autres prestations ?

En Belgique, être à la Smart pourrait convenir. Vous pouvez également être indépendant à titre principale ou à titre complémentaire, le choix de l’un des deux fera varier vos cotisations sociales.

Je vous invite fortement à vous renseigner sur Internet sur les différentes structures existantes. Si vous souhaitez avoir des informations sur le statut micro-entrepreneur, ce livre est parfait adapté.

 

L’argent dans l’auto-édition

Il y a sans doute une question qui vous titille plus qu’une autre et cela concerne l’argent. Parlons-en donc ici de ce sujet.

 

Le coût de fabrication pour publier un livre avec Amazon KDP

Je vais prendre mon exemple car c’est celui que je connais le mieux et qui me permettra de vous donner une réponse fiable. Le coût de fabrication d’un livre va varier en fonction de vos choix et notamment si l’intérieur de votre livre est en couleurs ou bien en noir et blanc.

Sur Amazon, j’ai opté pour les options suivantes :

  • Intérieur et type de papier : Intérieur noir et blanc avec papier blanc
  • Taille de coupe : 6 x 9 po (soit 15,24 x 22,86 cm)
  • Finition de la couverture du livre broché : Brillant
  • Nombre de pages : 284

Cela revient à un coût de production de 4,01 € et le livre est vendu à 17,99 € TVAC. Vous pensez donc peut-être que le reste rentre dans ma poche ? Pas vraiment !

 

Quel revenu espérer dans l’auto-édition ? 

L’auteur en auto-édition décide lui-même le prix de vente de son livre. Il peut percevoir l’intégralité de la vente du livre s’il gère l’entièreté de la chaîne de l’édition. Cependant, si l’auteur passe pas un intermédiaire (libraire – plateforme internet – etc), celui-ci prélèvera un pourcentage de la vente. Ce qui est tout à fait normal.

Sur Amazon FR, le livre est vendu à 17,05 HTVA. Je touche 60 % de redevances (hors frais d’impression) sur chaque exemplaire vendu. Non cela ne va pas être 60 % des « 17,05 € – 4,01 € » ! Cependant, les coûts d’impression (dont je vous parlais plus haut) sont déduits des redevances. Sachez qu’Amazon vous calcule tout cela automatiquement lorsque vous entrez les différents éléments sur sa plateforme d’impression à la demande.

L’estimation de la redevance que vous percevrez est déterminée de la façon suivante :

 

Déduire le coût d’impression du livre du montant brut (60 % du prix catalogue) !

Redevances estimées = (prix catalogue x 60 %) – coût d’impression

 

Le prix catalogue de mon livre broché (prix HTVA) est de 17,05 €.

(17,05 € x 60 : 100 = 10,23 €) – 4,01 € = 6,22 €

 

Sur chaque ouvrage papier vendu directement sur Amazon, je touche donc 6,22 € de redevance. Attention, la redevance n’est bien évidemment que du brut, vous devez ensuite payez vos impôts sur ce montant. Si je souhaite vendre des exemplaires par moi-même sans passer par les frais de vente Amazon s’élevant sur cet ouvrage à 6,82 € (17,05 € – 4,01 € – 6,22 € = 6,82 €), je peux me faire parvenir un exemplaire à 4,01 € et le vendre de mon côté. Sur le montant HTVA du livre, je peux espérer gagner 13,04 € brut. Attention, dans ce cas, il faut tout gérer (réservation – expédition – etc). Avec les frais d’expédition, cela peut ne pas toujours être intéressant et rentable. Personnellement, je ne le fais pour le moment et laisse les ventes se réaliser sur Amazon.

Le principe est plus ou moins similaire s’il s’agit d’une version numérique de votre livre. Choisissez globalement un prix de vente entre 2,99 € et 9,99 €.

Vous pouvez opter pour une redevance à 35 % ou à 70 % sur la vente de l’eBook. La redevance que vous toucherez variera également en fonction du poids de votre livre numérique.

Pour une redevance à 35 %, votre livre électronique est vendu entre 0,99 € et 215 €.
Pour une redevance à 70 %, le livre numérique doit être vendu entre 2,99 € et 9,99 €.

La redevance à 35 % ne facture aucun coût de livraison tandis que la redevance à 70 % facture un coût de livraison en fonction de la taille du fichier de votre eBook Kindle.

 

Me concernant, faisons un calcul du livre numérique, comme pour celui du livre broché (livre papier), dont le prix catalogue est ici de 7,99 € TVAC (et 7,57 € en HTVA) et le coût de livraison est de 0,06 € pour un fichier de 0.46 MB.

(7,57 € – 0,06 = 7,51 €) x 70 : 100 = 5,26 €

Je touche donc 5,26 € par eBook vendu contre 6,22 € par livre broché vendu. Tout cela peut vous aider à calculer le prix de vente de votre futur livre.

 

Combien coûte la promotion de son livre ?

Envoyer son livre à d’autres personnes peut avoir un coût important. Si vous le pouvez, vous pouvez privilégier l’envoi d’un format numérique, mais bien souvent le lecteur préfèrera le livre papier.

Voici mon exemple sur le coût de la promotion. Je me suis fait livrer 15 exemplaires du livre à prix d’auteur chez moi. Avec un coût d’impression de 4,03 € par livre + 12,93 € de frais d’envoi sur cette commande, cela m’est revenu à 73,38 €.

(Pour info, lorsque je fais venir un livre à prix auteur en Belgique, Amazon me demande 4,03 € pour les frais du livre. Lorsque c’est en France, Amazon me demande 4,01 € de coût de fabrication. Je n’ai aucune idée du pourquoi…)

Sur les exemplaires commandés, une partie a été offerte à des journalistes et d’autres à des blogueurs/influenceurs.

Cependant, je me suis rapidement rendu compte des prix astronomiques que la Poste Belge me réclamait pour les envois. Je n’ai plus les chiffres précis en tête mais globalement c’était :

  • 4,50 € pour un envoi en Belgique
  • 13 € pour un envoi en Europe
  • 22 € pour un envoi hors-Europe

J’ai envoyé quelques exemplaires à des journalistes belges mais je devais envoyer la plupart de mes exemplaires en France et quelques-uns hors Europe. Vous imaginez alors le coût astronomique auquel je ne pouvais pas me frotter.

Sachez donc qu’il existe une solution moins chère que j’ai utilisé. Les livres ne passeront pas par vos mains, donc compliqué d’y apposer une dédicace, mais votre portefeuille vous remerciera. 

Commandez alors des exemplaires à prix auteur sur Amazon, mais au lieu de les envoyer chez vous, envoyez-les par Amazon directement aux personnes concernées. Vous pouvez sans problème réaliser une commande avec différentes adresses de livraison.

Le coût de livraison est alors nettement plus avantageux que par la Poste Belge. Cela me revenait au même prix d’envoyer le livre depuis la Pologne vers la Belgique ou la France (soit environ 3,10 €). Nous sommes bien loin des 13 € par envoi que me demandait la poste belge vers la France n’est-ce pas ?  Globalement, un envoi du livre + sa conception me revient à 7,10 €.

Commandez alors par exemple un pack de 10 livres à prix auteur et ensuite envoyez-les directement à 10 adresses différentes.

Si vous devez les envoyer au Canada, vous pouvez les faire imprimer directement sur Amazon COM aux États-Unis, ça évitera de traverser l’océan et potentiellement devrait coûter moins cher. Je n’ai pas encore testé d’envoyer un exemplaire hors Europe depuis l’Europe, je vais tester cela prochainement pour voir s’il y a réellement une économie. J’ai notamment envoyé au Canada et en Malaisie depuis les États-Unis pour un montant de 7-8 € de frais de port par envoi.

 

À quel prix vendre son livre ?

Alors à combien vendre son livre en fin de compte ? C’est à vous de décider de cela, vous l’aurez compris. 

Pour un livre numérique, placez vous entre 2,99 € et 9,99 €. Un livre numérique à plus de 10 € est un peu indécent. Le lecteur francophone européen est encore très habitué à son livre papier et il mettra difficilement un prix excessif pour une version numérique.

Pour un livre papier, cela se situe bien souvent entre 15 et 25 € mais tout dépendra du type de livre et des frais engendrés (nombres de pages, couleurs ou noir et blanc,…).

L’idéal est peut-être d’analyser vos concurrents direct pour vous faire une idée du prix à choisir.

Évitez surtout ceci : 

  • Faire le moins cher possible pour en vendre beaucoup. Il est plus facile de vendre un livre à 20 € à une personne que d’en vendre au prix de 5 € à 4 personnes. Un livre trop bon marché aura un regard d’un produit moins abouti. ;
  • Mettre le livre en gratuit à la sortie.

 

Vous savez mieux que quiconque les phases par lesquelles vous passez lorsque vous souhaitez acheter quelque chose. En effet, vous avez alors de nombreuses hésitations à ce moment-là. Mettez-vous donc à la place de votre futur lecteur.

 

La sortie du livre et le nombre de ventes

Sachez qu’il s’agisse d’un livre papier ou d’un eBook, une chose est sûre : il faut vous préparer au maximum la sortie de votre livre. Vous devez impérativement en parler avant la sortie et préparer votre lancement. 

Lorsqu’il est disponible, envisagez une première ligne de promotion en l’offrant à quelques personnes et quelques médias. Ensuite, attendez un peu et voyez comment cela se déroule. Par la suite, envisagez une seconde ronde de promotion. Ne lancez pas tout au même moment, soyez patient.

Que faut-il espérer en terme de ventes lorsque l’on est son propre éditeur ? Bien entendu, cela va dépendre de l’audience que vous avez déjà. Le fait de réussir à réaliser en moyenne une vente par jour est déjà très bien, et pas spécialement si simple que cela.

Amazon KDP vous offre la possibilité de suivre vos ventes quasiment en direct. Vous y verrez votre redevance (montant que vous touchez à chacune des ventes) par marché, par jour et par type de produit (livre papier/broché ou livre numérique). Le livre broché n’apparaît dans le tableau qu’au moment où le livre est expédié tandis que le livre numérique apparaît instantanément.

Pour le paiement, vous recevrez le montant de vos redevances à 60 jours fin de mois.

Il faut bien se dire que lorsque l’on souhaite promouvoir son livre, il faut avant-tout être prêt à investir dans celui-ci. Je vous parlais que publier son livre avec Amazon ne coûte rien. En effet, hormis le fait de demander une épreuve du livre avant sa commercialisation pour être sûr que tout est bon, il n’y a pas réellement de frais. Cependant, si vous souhaitez faire connaître votre livre et le promouvoir, il faut être prêt à dépenser un peu. 

Il faut pouvoir dépenser un peu pour gagner un peu (ou beaucoup). Quelques pistes de promotion :

  • Publicité Facebook/Instagram ciblée sur vos followers ;
  • Publicité Facebook/Instagram ciblée sur des critères spécifiques autour de la thématique de votre livre et de son audience principale ;
  • Offrir l’ouvrage à des journalistes et influenceurs ;
  • Participer à des salons littéraires ou des évènements en rapport avec votre thématique.

 

Et finalement…

Cet article en deux parties est long, j’ai essayé d’être le plus complet possible mais il y aurait encore bien d’autres choses à dire. Ce que je peux vous dire, c’est que j’ai lu le livre « AutoEditeur : Transformer un blog en livre » de Jean-Baptiste Viet pour pouvoir comprendre correctement tout cela et réussir à publier mon premier livre en auto-édition. Je ne peux que vous conseiller de vous le procurer afin de mieux comprendre le monde de l’auto-édition et de recevoir des informations supplémentaires pour réussir à publier son premier livre facilement.

J’espère que cet article vous offre un regard plus complet sur le monde de l’auto-édition. Après avoir abordé la création d’un blog voyage et le fait de publier son premier livre sur le voyage, y-a-t-il d’autres articles de ce type que vous souhaiteriez découvrir sur le blog ?

Au moment où je publie cet article, voilà à peine 40 jours que mon livre est sorti, après avoir travaillé durant 5 mois quasi à temps plein dessus. Je ne peux donc pas avoir un regard plus pointu sur ce que cela m’offrira comme opportunités, comme revenus et comme retours mais je vous tiendrai au courant à l’avenir.

 

Avez-vous eu l’occasion de vivre une expérience dans l’auto-édition ou est-ce quelque chose qui vous tente depuis un bon moment sans oser franchir le pas de la publication ? J’espère avoir réussi à vous montrer qu’écrire et publier son premier livre est à accessible à tous.

Pin It on Pinterest

Share This