Élodie Le Pape - Photowalk montréalÉlodie réalise régulièrement des Photowalk à Montréal. C’est en 2016, lors de l’une des éditions du 6 à 8 voyage à Montréal, que j’ai eu l’occasion de la rencontrer. À l’époque, j’étais en PVT et elle était déjà à Montréal depuis un moment.

 

Élodie Le Pape, organisatrice du Photowalk Montréal

Aujourd’hui, cela fait plusieurs années qu’Élodie vit à Montréal, elle est résidente permanente au Canada, et nul doute que cela fera prochainement l’objet d’une seconde interview.

 

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis Elodie, graphiste et photographe freelance. J’ai toujours aimé la photo mais c’est devenu une réelle passion à mon arrivée à Montréal en 2014. Comme un déclic. J’étais heureuse de venir vivre au Canada et j’avais envie de retranscrire dans la photo les paysages que je découvrais.

 

Peux-tu expliquer ce qu’est exactement le « Photowalk Montréal » ?

Photowalk Montréal ce sont des balades photos à travers Montréal pour découvrir ou redécouvrir un quartier, j’organise ça depuis un an maintenant. Cela permet aussi d’échanger avec des passionné(e)s comme moi. De temps en temps les balades sont accompagnées de défis photos pour pimenter la sortie, ou d’ateliers tel que la pause longue de nuit ou le timelapse par exemple.

Photowalk Montréal

 

Comment t’es venue l’idée de ce concept ?

Au début, Photowalk Montréal s’appelait Meetup IGMontréal, j’avais constater qu’on était vraiment nombreux sur instagram à se connaître à Montréal, avec les mêmes passions. J’avais donc organisé quelques rencontres dans des bars pour faire connaissance. C’était en hiver 2016-début 2017.

L’été arrivant, je me suis dit que ce serait cool d’organiser des sorties photos pour profiter du beau temps. Le premier photowalk a été Rue Drolet avec 5 copines. On a découvert une rue qu’on ne connaissait que sur instagram. On a adoré cette expérience. J’ai alors décidé d’en organiser une deuxième, une troisième…. Photowalk Montréal était né.

 

À qui s’adresse le Photowalk Montréal ? Y a-t-il une limite de participants ?

Les Photowalks s’adressent avant tout aux amoureux de la photo, débutants comme expérimentés, si vous avez le goût de vous promener l’appareil photo en main, les photowalks sont pour vous. Ce ne sont pas des visites guidées, vous n’apprendrez rien sur l’année de construction de la Mairie de Montréal ou de l’arrivée des français dans le village d’Hochelaga 😀

J’essaye de limiter à 25 personnes les balades pour être en petit comité et que chacun puisse apprendre à se connaître, et surtout je ne veux pas faire « groupe de touristes japonais ».

Photowalk Montréal

 

Peux-tu donner plus d’informations sur cet évènement ? À savoir, y a-t-il des conditions pour y participer ? Faut-il un gros réflex pro ou un simple smartphone peut suffire ? Est-ce gratuit ou payant ?

Mes photowalks sont complètement gratuits. Peut-être qu’un jour ils deviendront payants au vu du réel engouement…car les places sont prises d’assaut en moins de 20 minutes. Pire que l’ouverture des PVT haha.

Comme je disais, que tu sois peu équipé ou super pro, tu peux venir à mes photowalks. Je demande juste de venir pour prendre des photos, car c’est un photowalk et non une balade digestive. On parcourt en moyenne 5 km par balade, ce qui est relativement accessible à tout le monde.

 

Quelles sont les thématiques abordées ?

Les thématiques pour le moment sont des quartiers de Montréal ou des ateliers spécifiques sur des techniques photos. Pour ces ateliers je fais venir des intervenants. J’essaye de penser à des thématiques plus variées en ce moment comme le dernier que j’ai organisé « Les couleurs de Montréal » par exemple qui a empiété sur plusieurs quartiers.

Photowalk Montréal

 

Quand ont lieu exactement les sorties Photowalk ? Est-ce que certaines personnes reviennent à plusieurs éditions ?

Les photowalks ont lieu une fois par mois en moyenne. Je le fais bénévolement donc mon temps est compté. Cela me prend au moins 3h pour organiser, me renseigner, trouver des lieux sympas. J’essaye toujours d’intégrer des rues, des lieux, des coins insolites pour donner un intérêt à la balade que les gens n’auraient pas forcément su ou trouver par eux-même juste en se promenant. Montréal est une carte aux trésors pour moi !

En général, 50% sont des têtes que je connais ou qui sont déjà venues au moins une fois aux balades, les 50 autres % sont des nouvelles personnes et je suis contente car cela montre que le bouche à oreille et les réseaux fonctionnent !

 

Où as-tu déjà eu l’occasion d’en organiser à Montréal et où souhaiterais-tu pouvoir organiser un Photowalk à Montréal dans un endroit où tu n’en as pas encore eu l’occasion ?

J’ai organisé déjà 12 photowalks, notamment dans le Village, le Plateau, le Canal Lachine, Westmount, l’Université de McGill, un lever de soleil au Mont Royal, le Jardin Botanique, le Parc Olympique, l’Île de la Visitation et China Town.

Photowalk Montréal

J’aimerai maintenant aller explorer d’autres quartiers comme Rosemont ou le Mile End mais aussi des quartiers moins connus voire même des villes alentours comme Longueuil.

 

À titre personnel, quel est ton lieu coup de cœur à Montréal, le lieu qui te fait vibrer plus que nul autre ?

Mon coup de coeur… difficile de n’en choisir qu’un tellement Montréal est truffé de jolis endroits. Si je devais trancher je dirai l’architecture du Plateau, j’entends déjà « normal tu es française » mais croyez-moi, l’architecture la plus belle de Montréal à mon avis, c’est bien au Plateau qu’elle se trouve. C’est coloré, il y a des maisons victoriennes, une architecture variée et parfois atypique, des murales un peu partout… tout ce que j’aime en photo.

Photowalk Montréal

 

Que retires-tu de ton expérience d’organisatrice du Photowalk Montréal ?

Ces organisations m’ont d’abord aidé à vaincre ma peur de parler en public, de sentir tous les yeux posés sur soi. Je n’ai pas l’habitude d’avoir toute l’attention étant graphiste le nez collé à l’ordi. Et justement cela me permet de rencontrer beaucoup de gens. En devenant freelance j’avais peur de m’isoler, et ces sorties ont fait tout l’inverse. J’ai appris aussi à me vendre, à chercher des partenariats. Cela me mets dans la peau d’une entrepreneuse ! Et finalement le défi me plait !

 

Le succès grandissant, comment vois-tu l’évolution du Photowalk Montréal ?

Photowalk Montréal est un réel succès et j’en suis fière. Malheureusement, le revers de la médaille c’est qu’il en a trop et il est très difficile d’avoir une place pour y participer. Mais je suis seule et je ne peux pas en organiser tous les jours non plus, j’ai un métier à côté. L’évolution serait donc de faire payer les sorties, en organiser un peu plus souvent, pourquoi pas me faire aider parfois en prenant d’autres accompagnateurs. J’ai lancé récemment sur Airbnb des versions privées pour les touristes d’ailleurs.

Plusieurs associations ou quartiers m’ont contacté (ou j’ai contacté) pour s’associer à mes photowalks. Ainsi à la dernière balade j’ai pu offrir des boules colorées qui embellissent la rue Ste Catherine au Village grâce à Aires Libres. Le Mont Royal ou les Ruelles Vertes des EcoQuartiers sont aussi des partenaires.

Photowalk Montréal

 

Souhaites-tu organiser un Photowalk en-dehors de Montréal ?

Oui, peut-être à Longueuil.

 

Vous pouvez retrouver le Photowalk Montreal sur le site officiel, Facebook et Instagram.

Merci Élodie pour le partage de ton concept dans cette interview. J’espère que certains lecteurs du blog auront l’occasion d’y participer lors de leur PVT Canada.

Pin It on Pinterest

Share This