Interview Stéphanie, voyager et être fille au pairSi voyager et être fille au pair vous intéresse, voici une interview qu’il vous faut découvrir. Stéphanie voyage tout en vivant des expériences de fille au pair à travers le monde.

 

 

Interview – Stéphanie, voyager et être fille au pair

Si vous avez toujours eu l’envie de vivre cette expérience unique d’être fille au pair ou bien garçon au pair, l’interview qui suit pourrait bien vous aider à réaliser votre rêve. Imaginez-vous partager la vie d’une famille durant plusieurs mois en s’occupant d’enfants. Intéressé par cela ? Alors lisez l’interview.

 

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour à tous, je m’appelle Stéphanie Laforest Legendre, j’ai 27 ans et je viens de la ville de Lévis au Canada (rive sud de Québec). J’ai effectué mon premier voyage à Paris en 2013.

Je suis passionnée de photographie et de voyage. Depuis 2013, je fais un voyage par année au minimum. Depuis ce temps, je voyagerais chaque mois si j’en avais la chance !

 

Peux-tu expliquer ce que c’est exactement qu’être fille au pair et où tu as eu l’occasion d’en faire ?  

Être fille au pair, c’est partir dans un autre pays ou région, c’est vivre dans une famille pour s’occuper de leur enfants. Certaines familles demandent des tâches particulières comme faire un peu de ménage, faire les devoirs avec les enfants, préparer les repas, etc.. 

Durant les temps libres la fille au pair peut rester avec la famille ou bien visiter les environs voire partir en voyage. En 2014, j’ai été fille au pair à Vancouver en Colombie Britannique. En 2017-2018, j’ai vécue la même expérience dans le sud de l’Angleterre et maintenant je fais la même chose dans une nouvelle famille près de Vancouver. Au pair est une expérience unique et enrichissante.

Durant les temps libres, l’au pair peut aussi prendre des cours pour apprendre la langue du pays ou bien se trouver un boulot à mi-temps.

 

Pourquoi avoir voulu tenter l’expérience de fille au pair ?

Durant mon adolescence j’ai souvent entendue parler du terme fille au pair (ou garçon au pair). En septembre 2013, j’ai effectuée mon premier voyage à Paris et j’ai adorée ! J’adore les enfants et j’adore voyager, alors pour moi, c’est l’idéale. 

Quelques mois après mon retour au Québec, mon choix était fait. En novembre 2013, j’ai donc entrepris des démarches pour être fille au pair.

 

Comment s’est passée ta première expérience de fille au pair à Vancouver ? Avais-tu des appréhensions ?

Ma première expérience de fille au pair a été l’une des plus belles expériences que j’ai vécue. Je suis tombée en amour avec Vancouver. Je n’avais pas vraiment d’attente mais la famille a vraiment été géniale et je me sentais comme un membre de leur famille.

 

Est-ce facile de trouver une offre pour devenir fille au pair ?

Non, ce n’est pas difficile. Il y a beaucoup de demande mais cela dépend des critères dans la recherche d’une famille. Parfois, cela peut être long. Il s’agit d’être patient et de prendre son temps. Après tout c’est un choix, pas une obligation.

 

Existe t-il un site en particulier pour trouver des offres de jeunes au pair ? Est-ce gratuit ou payant ?

Le site web que j’ai utilisée est AuPairWorld. Pour les Au pair qui recherchent une famille, c’est gratuit. Bien sûr, il existe plusieurs agences pour être fille au pair, mais au Québec il y en a pas. Du moins pas que je connaisse. Vous pouvez faire une recherche sur internet si vous aimez mieux faire affaire avec une agence.

 

Comment se déroule le premier contact avec la famille ? 

Durant le premier contact avec la famille, ils posent quelque questions par rapport à leurs critères. Ensuite, si nous sommes d’accord des deux côtés, il y a le premier Skype. Pour la suite, tout dépend des discussions avec la famille. 

Durant ce premier contact, la famille et l’au pair vont discuter de références auprès des enfants, ce que la famille recherche auprès de l’au pair, combien de temps l’au pair devra rester dans la famille.

N’hésitez pas à poser un maximum de questions. Informez-vous sur les forums où d’autres Au pair partagent leurs expériences pour bien vous préparer à discuter avec une potentielle famille.

 

Est-ce considéré comme un bénévolat ou un travail ? Es-tu rémunérée durant ce job ? 

Être au pair est considéré comme un boulot. La famille offre le logement et la nourriture. Le salaire peut être déterminé avec la famille. Par contre, dans certains pays, on reçoit soit de l’argent de poche soit un vrai salaire. 

 

À tes yeux, quel est l’atout (la raison) principal de partir vivre ce type d’expérience ? 

Pour être au pair, on doit tout d’abord aimer les enfants. Être au pair, c’est aussi être loin de sa famille et de ses amis. Cela peut être difficile pour certaines personnes. Je trouve ces qualités très importantes quand on s’occupe de jeunes enfants.

 

Selon toi, que faut-il comme qualités pour travailler avec des enfants ?

Il faut être patient mais aussi tolérant. Motivé, énergique et créatif. 

Il faut aussi être responsable car la tâche principale est tout de même de s’occuper d’enfants.

 

As-tu profité de ton séjour en Angleterre pour visiter le Royaume-Uni ou d’autres pays du continent Européen ? Si oui, lesquels ?

Durant mon séjour en Angleterre, j’ai eu l’occasion de visiter Brighton, Londres, Arundel, Oxford, Liverpool, Windsor, Londres, etc.. Je suis aussi partie quelques jours à Nice et à Monaco, j’ai adorée !

 

En tant que Canadienne, as-tu eu besoin d’un visa particulier pour être fille au pair en Angleterre ? 

Le processus pour être Au pair en Angleterre est un peu compliqué, car en étant Canadienne, j’avais besoin d’un Visa. Il m’a fallut un mois et demi pour l’obtenir.

Cela dépend avant tout du pays où l’on souhaite séjourner. Vous pouvez avoir toutes ces informations sur le site web d’ AuPairWorld.

 

Comment résumerais-tu tes différentes expériences de fille au pair ?  

Mes trois expériences en tant que fille au pair sont différentes. 

La première dans mes trois expériences, les enfants n’avaient pas la même âge et la dynamique est alors vraiment différente.

Pour mon expérience en Angleterre, je partais dans un nouveau pays. C’était une nouvelle culture à découvrir pour moi.

 

As-tu eu des soucis particuliers sur tes trois expériences ?

J’ai été chanceuse, j’ai vécue trois belles expériences. J’ai été bien accueillie dans chacune des familles. Il s’agit d’avoir une bonne communication entre l’Au pair et la famille. Il est important de discuter, que ce soit moi-même avec la famille ou bien la famille avec moi, cela permet d’éviter tout mal entendu.

 

Quelle a été ta plus belle rencontre en étant fille au pair ?

À vrai dire, je n’ai pas une plus belle rencontre mais quelques-unes. C’est difficile de n’en choisir qu’une. Je suis vraiment heureuse d’avoir pu rencontrer trois merveilleuses familles qui sont différentes à leur façon. 

J’ai rencontrée quelques autre filles au pair qui sont devenues de bonnes amies. Nous avons garder contact et nous nous parlons assez régulièrement. Nous avons même visité ensemble plusieurs villes et attractions.

Par contre, les « au revoir » ne sont pas toujours faciles, même s’il y a toujours la promesse d’un retour lors d’une future visite dans un avenir proche.

 

Penses-tu vivre d’autres expériences de ce type à l’avenir ?

J’ai 27 ans et c’est ma troisième expérience. Pour le moment, je prévois de retourner à la maison en avril. Je ne prévois pas de renouveler l’expérience mais mon billet de retour n’est pas encore réservé. Qui sait ce que l’avenir me réserve !

 

Pour terminer, quels conseils donnerais-tu à une personne souhaitant vivre l’expérience d’une fille au pair ou d’un garçon au pair ?

Premièrement, demandez-vous si être loin de votre famille vous convient. 

Deuxièmement, faites beaucoup de recherches sur ce que ça représente d’être Au pair dans le pays souhaité.

Troisièmement, lorsque vous êtes sûr de votre choix et que vous discutez avec une famille, n’hésitez pas à parler de vos attentes et de leurs attentes. Informez-vous sur la manière dont tout va se dérouler dans la famille. Si vous arrivez dans une famille et que cela ne se passe pas bien, que vous ne vous sentez pas bien, n’hésitez pas à en parler à la famille ou à d’autres Au pair.

Pour terminer, si vous êtes comme moi et que vous aimez les enfants, que vous aimez voyager et que vous pensez qu’Au pair est pour vous, foncez ! Partez et vivez votre rêve. Les rêves sont tous réalisables, que ce soit à petit ou long terme. Ce ne sera pas facile tout les jours, c’est vrai, mais souriez car la vie est une belle aventure !

 

Vous pouvez retrouver Stéphanie sur sa page Facebook, sur YouTube ainsi que sur Instagram.

Merci Stéphanie d’avoir partagé ton expérience de fille au pair. J’espère que cela donnera confiance aux personnes souhaitant vivre cette aventure.

Vous pouvez également chercher des bénévolats durant votre voyage. Toutes les informations dans un article dédié.

Pin It on Pinterest

Share This