PVT Canada - Obtention de mon PVTSur ce second article, je vais vous partager mon expérience sur l’ obtention de mon PVT Canada pour les Belges, en quelques dates. J’aborde les questions que je me suis posées et que beaucoup d’entre-nous se posent. 

Les démarches ont changées en 2016.

J’ai fait ma demande en 2015. Dorénavant, ce n’est plus dans l’idée du « Premier arrivé – Premier servi ». Il s’agit désormais d’un grand panier où tout le monde dépose sa candidature, ce sera ensuite le fruit du hasard…

Après avoir abordé les 9 étapes avant de partir en PVT Canada, en avant pour parler de cette obtention de mon PVT Canada.

 

Mon expérience sur l’obtention de mon PVT Canada en quelques dates

30 avril 2015

Le 30 avril 2015, l’Ambassade ouvrait les candidatures pour la Belgique, soit un an et demi après la précédente ouverture. 16 heures (heure de Bruxelles), ouverture officielle pour les Belges qui arrivaient en nombre sur le site pour créer leur compte Kompass.

Le site était lent tant il y avait du monde scotché dessus. En cliquant sur le lien pour confirmer le compte, celui-ci a tourné dans le vide pendant plus de 20 min, il m’était alors impossible de me connecter sur les pages du site sous peine de perdre ma place ! L’histoire de l’obtention de mon PVT Canada débutait de façon stressante.

J’ai dû à plusieurs reprises recharger les pages (même jusqu’à me connecter de nouveau sur Kompass) pour tenter d’arriver à remplir le tout. Après plus d’une heure, j’ai enfin reçu le mail de confirmation.

 

01 mai 2015

1 mai, je recevais la lettre avec les indications des autorités canadiennes à suivre. Il fallait fournir un scan des pages d’identités du passeport, un CV aux normes canadiennes et payer les frais de 150 $CA (+4,5 $CA de frais bancaires). Le temps de tout envoyer, cela m’a pris 2 heures car les serveurs étaient de nouveau lents.

Il est important de bien vérifier que les documents que vous chargez sont bien enregistrés. N’hésitez pas à les télécharger et vérifier avant de valider. Nous n’avons pas trop le droit à l’erreur, et il serait dommage de se faire refuser pour ça par la suite.

Une pause de 15 jours maximum se met en place et la patience est mise à rude épreuve.

 

06 mai 2015

6 mai, ils m’ont envoyé un accusé de réception stipulant qu’ils avaient bien reçu l’argent et les documents mais ne disant rien de plus. C’est déjà ça de pris.

Une fois l’accusé de réception en poche, il faut patienter 14 jours.

Attention c’est 14 jours… ouvrables !

 

19 mai 2015

19 mai à 20h58, la bonne nouvelle tombe, je recevais ma lettre d’acceptation conditionnelle (LAC) qui confirmait que je répondais bien aux conditions et donc que j’étais bien éligible au PVT. L’histoire de l’obtention de mon PVT Canada pouvait continuer.

Bien-entendu, il faut préciser que cette lettre d’acceptation ne permet que de passer à la prochaine étape qui est la création d’un compte CIC, celui-ci permet de faire la demande d’un permis de travail sur le territoire canadien. Attention, cette lettre ne permet pas de partir au Canada à ce stade.

C’est seulement après avoir fourni les documents et payé les autres frais (100 $CA) sur le compte CIC (dans un délai de 14 jours et plus de 3 mois comme en 2014), que l’immigration vous répondra (dans un délai de 6 semaines). Vous pourrez dès lors peut-être décrocher le sésame qu’est la lettre d’introduction ! Cette lettre devra être présentée à l’immigration canadienne à votre arrivée.

J’ai eu une petite inquiétude et interrogation au moment de fournir les documents. Une question m’a surpris : « Avez-vous visité un des pays désignés ou y avez-vous vécu pendant six mois consécutifs au cours de la dernière année » ?

Début 2015, je suis passé par le Kosovo pour 2 jours et 4 jours en Moldavie. En 2012, par l’Ukraine. En 2013, par la Lettonie, Lituanie, Roumanie. Un séjour dans ces pays occasionne une visite médicale d’après le site.

Pas n’importe quel médecin, il faut un médecin agréé CIC – Citoyenneté et Immigration Canada. Sachant que cette visite médicale coûte environ 200 € et n’est pas remboursable. Il est préférable de l’éviter (exception faite si vous souhaitez travailler dans le milieu hospitalier ou avec des enfants sur le territoire canadien).

Finalement, après quelques renseignements, je n’ai pas eu besoin de la passer pour de si courts séjours, cela aurait été différent si j’y avais résidé plus de 6 mois.

Par ailleurs, plusieurs questions sont un peu à double sens, il faut donc être prudent sur le choix de réponse.

Au départ, un sentiment domine « PPPppffffff encore et toujours de la paperasse, tout ça à faire, ça va prendre du temps ». On est en quelque sortes un peu découragé de voir tout le temps que cela prend. Mais en fin de compte, à chaque étape franchie, on sent que l’on se  rapproche de son but et on sourit encore et encore. Après tout, il faut être patient pour pouvoir donner vie à ses rêves. Et oui, l’obtention de mon PVT Canada demandait une bonne dose de patience.

En bref, il vous faudra de nombreuses heures pour vous assurer de correctement créer votre compte MonCIC, répondre à toutes les questions, remplir et fournir les documents demandés.

 

21 mai 2015

21 mai, j’ai validé ma candidature….Plus qu’à patienter jusqu’à maximum 6 semaines.

 

24 mai 2015

24 mai, les 750 places sont prises. 3 semaines et demi pour arriver au quota. C’est une certitude, les Belges sont de plus en plus attirés par ce visa mais rien à voir avec les Français qui se les arrachent en quelques minutes (pour ne pas dire quelques secondes !)

 

31 mai 2015

31 mai, les premiers Belges reçoivent leurs lettres d’introduction (LI). En voyant cela, je savais que d’ici quelques jours, tout au plus, j’allais être fixé. Le stress montait car c’était la réponse finale et vraiment la dernière ligne droite avant de fixer le départ à proprement parler.

 

02 juin 2015

2 juin, la bonne nouvelle tombe ! Après 4 semaines et demi de démarches, voilà que c’est officiel, je peux partir !!! Le départ approche, tout commence à se confirmer.

Le même jour où j’ai reçu ma lettre d’introduction (LI) qui me permettait de partir, je signais un contrat de travail de trois mois. J’en étais vraiment ravi, cela concrétisait aussi financièrement ma volonté de partir, vivre mon aventure de l’autre côté de l’Atlantique.

Une partie de mon entourage a tenté de me dissuader de partir au moment où je décrochais un emploi. Je trouve que cela ne doit pas être un frein pour réaliser ses grands rêves. D’autres opportunités peuvent se présenter ailleurs.

 

02 juillet 2015

2 juillet, un mois après la bonne nouvelle de la LI, je me décide enfin sur une date de départ et une compagnie. J’opte pour AirTransat et pour la date du 7 octobre, date à laquelle le billet d’avion était moins cher.

J’ai donc réservé mon billet d’avion avec AirTransat pour 264 euros, 3 mois à l’avance. J’ai regardé sur plusieurs compagnies aériennes et elle était clairement la moins chère. Je décollerai alors de Bruxelles en vol direct pour Montréal.

 

13 août 2015

13 août, j’achète mon assurance voyage pour 12 mois. Ce qui est conseillé si vous désirez rester une année au Canada. En clair, si vous prenez une assurance de 3 mois et que vous souhaitez la renouveler par la suite, l’immigration vous donnera un PVT de 3 mois et c’est tout. J’ai donc préféré payer les 12 mois et en profiter à fond.

 


 

Profitez d’une réduction de 5% sur votre assurance voyage PVT « Cap working holiday »

Passez par ce lien pour profiter de la promotion en cliquant sur « Avec un visa PVT/WHV »
L’assurance la plus réputée auprès des personnes partant en PVT


 

L’obtention de mon PVT Canada bel et bien en poche, il ne me reste désormais plus qu’à attendre le Jour J si proche…si proche…si proche…

J’ai choisi le vol de départ pour le mercredi 7 octobre, lendemain de mes 27 ans, de quoi bien commencer cette nouvelle année d’existence !

 

Quelques mots de plus sur AirTransat

Bon à savoir, le dernier vol d’AirTransat depuis Bruxelles est le 30 octobre, ensuite ils n’en ont plus avant fin avril. Il était donc impératif que j’en profite car je ne voulais pas payer plus cher sur une autre compagnie ou devoir attendre encore autant de mois.

 

Quelques exemples de dates et prix constatés le 2 juillet 2015 :

Mercredi – 23/09 – 374 €

Mercredi 30/09 – 344 €

Vendredi 02/10 – 314 €

Mercredi 07/10 – 264 €

Vendredi 09/10 – 264 €

Vendredi 16/10 – 294 €

Vendredi 23/10 – 294 €

Vendredi 30/10 – 314 €

 

Par contre, petite chose que j’ignorais à la base, il faut prêter attention à tous ces suppléments d’AirTransat :

– Sélectionner son siège (voir image), 20 euros pour siège standard / 24 pour siège standard avec vue (donc hors des ailes) / 36 euros pour siège dans une rangée de 2 / 64 euros pour siège avec plus d’espace pour les jambes

– Assurances annulation et voyage : 40 euros – Assurance annulation : 27 euros

– Payer par carte de crédit (Visa/Mastercard) ou Maestro ? Un supplément de 15 euros s’ajoute si vous souhaitez payer avec une carte de crédit, j’ai trouvé ça exorbitant ! J’ai donc opté par le choix du « ING HomePay » (étant moi-même client chez ING), vous ne devrez alors pas payer ce type de frais ! Un avantage de cette banque. Vous n’avez pas de frais avec Bancontact/MisterCash.

– Si vous faites une erreur sur votre nom, vous devrez payer 20 euros de frais pour le rectifier.

 

Conclusion

Voilà ce qu’il en est pour l’obtention de mon PVT Canada. Petite information à prendre en compte. Avant même le départ, il y a certains coûts pour le visa, l’avion et l’assurance voyage. Cela peut monter à 1000 €. Personnellement, en ayant trouvé une bonne occasion pour le billet d’avion, je m’en suis sorti pour 800 € de frais avant même de toucher le sol Canadien.

 

À lire également :

Pin It on Pinterest

Share This