WAT19 Lille - Par ici la musique - BlogtripLors du Blogtrip à Lille durant le Salon des Blogueurs de voyage 2019 (WAT19), je suis parti à la découverte de la métropole sur la thématique de la musique.

 

 

Blogtrip WAT19 Lille – Par ici la musique

C’est avec d’autres blogueurs que Constance, de l’Office du Tourisme de Roubaix, nous a emmené découvrir la musique dans la Métropole Lilloise.

J’ai débuté cette journée en me faisant bien remarquer, J’étais le seul belge du groupe… et j’étais le seul qui n’était pas au lieu de rendez-vous indiqué. J’étais attendu impatiemment. Vive les Belges !

C’est donc avec Lucie du blog À la conquête de l’est, Bianca du blog La Grande Déroute, Athéna et Bruno du blog Les Amants voyageurs, Ze et Alexis du blog Récits d’aventure, et moi-même, que nous partions pour une journée en musique.

 

Eglise Saint Christophe et Musée Campanaire

Nous prenons dès lors la route pour Tourcoing où la journée débute par la visite du Musée Campanaire. Pour cela, direction l’Eglise Saint-Christophe, l’un des plus beaux édifices néo-gothique de la région.

Nous entrons dans le clocher avec plus de 200 marches à gravir pour découvrir le Carillon. Il faut savoir qu’il y a 62 cloches pour un poids de 19 tonnes, ce n’est pas rien. L’escalier dont une partie est en spirale permet d’atteindre le lieu où le Carillonneur de Tourcoing fait résonner ses notes.

Le Musée du Carillon est situé dans le beffroi de l’Eglise Saint Christophe et a ouvert en 1962, il a ensuite été transformé et agrandi en 1991. Sachez qu’il est possible de le visiter lors des journées du patrimoine. Le Carillon actuel est en fait le 3e carillon de Tourcoing. Les deux premiers ayant respectivement disparu pendant la Révolution française et le second en 1917.

Mais avant d’atteindre le sommet du Carillon, il y a 3 niveaux où l’on peut en apprendre plus sur son histoire. Vous pourrez y découvrir les anciens mécanismes du carillon, ensuite la fabrication des cloches, et pour finir la collection de croix et de coqs d’église ainsi qu’un ensemble de claquoirs, crécelles et cloches de bois.

Lors de cette journée, nous avons eu droit à un petit extra : faire la connaissance du Carillonneur de Tourcoing. Un gentil monsieur, qui donne des cours à des élèves, tout comme lui, passionné par cet instrument. De plus, il nous a offert une belle représentation durant 10 minutes. 

Voilà 42 ans qu’il en joue. Ce carillonneur, né à Tourcoing, n’imagine pas abandonner ce lieu si particulier. Avant d’entamer un premier morceau, il nous explique son histoire. Enfant, il vivait à Tourcoing et entendait déjà le carillon retentir dans la ville. Il nous explique le fonctionnement de cet instrument que je trouve fascinant. D’ailleurs, j’avais très envie d’assister à ce genre de moment depuis plusieurs années (et je n’ai pas été déçu).

Au moment où nous entrons dans cette partie non accessible au public et que nous voyons les premières cloches, une certaine magie commence à opérer, une envie d’entendre les premières notes retentir dans tout Tourcoing se fait sentir. En effet, on peut dire qu’un Carillonneur a face à lui un public impressionnant.

Sur les 3 morceaux qu’il a interprété, le dernier a résonné tout particulièrement en moi grâce à cette interprétation de Jacques Brel au Carillon. Pendant 3 minutes, le temps s’est arrêté et nous avons été aspirés par les notes. Je vous invite d’ailleurs à écouter « Ne me quitte pas » au Carillon :

 

 

Pour couronner le tout, le fait d’être au sommet du Carillon nous offre une très jolie vue sur la ville de Tourcoing et ses environs.

 

Infos pratiques – Musée Campanaire :

Eglise Saint-Christophe, parvis Saint Christophe à Tourcoing
Métro / Tramway Tourcoing centre
Ouvert de juin à mi-septembre, chaque dimanche de 15h à 18h.
Entrée gratuite

 

Le Flow

Par la suite, nous sommes parti vers le FLOW, un établissement dédié aux cultures urbaines. Je dois bien avouer que cela me parlait bien moins que la première partie de la journée… mais il faut s’ouvrir à tout. De plus, j’adore découvrir et apprendre de nouvelles choses.

Le FLOW – Centre Eurorégional des Cultures Urbaines – s’adresse prioritairement aux artistes, où amateurs et pros s’y côtoient. Il permet à des artistes de créer, de répéter et de se professionnaliser, dans un établissement dédié. Ce Centre ne s’arrête pas à la musique, il met également en avant différentes pratiques artistiques comme la danse et les arts visuels.

Le Flow dispose de salles de répétition, de plusieurs studios d’enregistrement ainsi que d’une salle de spectacle.

De plus, le FLOW à Lille accueille également le public afin de leur offrir des rencontres et des échanges autour des cultures urbaines. J’ai apprécié la courte conférence que nous avons eu afin de comprendre les origines de la culture hip-hop, que ce soit en France ou à l’étranger. Ce type de conférence est également donné aux écoliers et à différents groupes.

 

Infos pratiques – Le FLOW :

Le Flow se situe à côté de La Maison Folies Moulins
1 rue de Fontenoy à Lille
Ouvert : mardi de 14h à 20h, mercredi et jeudi de 14h à 22h, vendredi de 14h à 18h, et le samedi selon la programmation.
Site internet

 

Brasserie La Paix

Après les deux visites, il était venu le temps d’aller manger un morceau. Pour cela, nous sommes en direction de la Brasserie « La Paix » dont l’intérieur à lui seul pourrait valoir le détour… mais quitte à être là, autant manger non ?

La Brasserie « La Paix » est une institution Art Déco qui se situe sur la Place Rihour, juste à quelques pas de la Grand Place de Lille.

Je me suis orienté vers les lasagnettes de petits légumes et une tarte au citron meringuée. Juste un régal végétarien que je vous conseille. La présentation des plats est magnifique.

 

Opéra de Lille

La partie que j’attendais le plus de cette journée arrivait alors : la découverte de l’Opéra de Lille.

Je suis entré dans un Opéra pour la première fois au début de l’année 2019 lorsque j’ai assisté au Concert de l’An à l’Opéra National de Lorraine à Nancy. J’aimerais vraiment pouvoir assister à une représentation d’Opéra un de ces jours.

Ce magnifique bâtiment se trouve au cœur de la ville. Il faut savoir que l’Opéra de Lille s’impose comme une scène lyrique de référence à l’échelle nationale et même internationale. L’Opéra de Lille s’ouvre d’ailleurs à tous les répertoires, ce que je trouve très intéressant.

Lorsque l’on songe à l’Opéra, inconsciemment, l’on s’attend à des prix élevés. Pourtant, ce n’est pas forcément hors de prix. À l’Opéra de Lille, certains spectacles sont accessibles à partir de 5 €. Cela permet d’ouvrir cet art à tout un chacun.

Tout d’abord, nous avons eu l’occasion de découvrir la scène qui était en préparation pour un nouveau spectacle. Ensuite, après avoir découvert quelques galeries majestueuses où la Grâce me touchait de plein fouet (merci à Constance de l’Office du Tourisme de Tourcoing pour la photo), nous sommes allés profiter d’un point de vue magistrale sur Lille depuis les toits de l’Opéra. Un régal pour les yeux !

Et alors comment terminer ce joli moment à l’Opéra de Lille ? En allant à la rencontre d’une maquilleuse professionnelle bien-sûr. Ana nous a raconté un bon nombre d’anecdotes sur le milieu de l’Opéra tout en nous expliquant les particularités de son métier de maquilleuse d’opéra. C’était réellement fascinant.

On se rend rapidement compte à quel point les transformations peuvent être impressionnantes. Tout est question de jeux d’ombre et de lumière. Ce qui prime à l’Opéra lors de la recherche d’artistes, c’est la voix ! Il faut donc pouvoir transformer les artistes de la tête au pied afin de coller aux personnages. Et tout est possible… vraiment tout ! D’ailleurs, notre blogueuse québécoise (Bianca de La Grande Déroute) s’est prêtée à ce petit jeu, admirez le résultat.

 

Infos pratiques – L’Opéra de Lille :

Site internet

 

Le Projet Finoreille

Pour terminer la journée, nous sommes partis à la rencontre de jeunes enfants de 8 à 12 ans. Ils pratiquent des ateliers hebdomadaires de pratique vocale sans spécialement avoir une formation de base en musique.

C’est en septembre 2015 que l’Opéra de Lille lançait ce projet si particulier dans les Hauts-de-France. Il y a déjà pas moins de 18 ateliers qui ont été implantés dans les quartiers réputés culturellement ou socialement plus éloignés de l’Opéra. L’occasion d’opérer un éveil de la curiosité artistique chez l’enfant.

Chaque année, le travail accompli est récompensé par un spectacle ou un concert sur la scène de l’Opéra de Lille. C’est une belle récompense pour les enfants.

 

Dormir à Lille

Où dormir à Lille ? J’ai eu l’occasion de passer mes nuits à l’Hôtel Ibis à Lomme. L’hôtel se trouve à quelques pas du métro (arrêt Mitterie) qui permet de rejoindre le centre-ville en à peine 15 minutes.

L’hôtel Ibis Lille Lomme Centre dispose du Wifi offert, d’un restaurant La Compagnie Bistrot et au besoin d’un parking privé sécurisé payant. L’hôtel se trouve à 3,5 km de la Grand Place de Lille.

 

Avez-vous déjà eu l’occasion de voyager à Lille et de découvrir cet aspect particulier de la musique ?

 

*Article rédigé dans le cadre de l’invitation du Salon des blogueurs de voyage, lors d’une journée thématique à la découverte de Lille, organisée par Hello Lille et We Are Travel.

Pin It on Pinterest

Share This