Vidéo de voyage - Choisir son accessoirePrendre des accessoires pour filmer en voyage ? Vous avez pu découvrir la première partie des accessoires à utiliser pour vos vidéos de voyage, je vous propose dans cet article la seconde partie.

 

 

 

Les accessoires pour filmer en voyage

Un Glidecam, un gyrostabilisateur, un slider, ce sont des mots qui vous sont étrangers ? Je vais tenter de vous décrire de quoi il s’agit, et j’espère que tout cela vous semblera plus clair ensuite. Car choisir les bons accessoires pour filmer en voyage pour le bon appareil vous permettra d’améliorer considérablement vos résultats.

 

Stabilisateur de poing

Le principal avantage de cet accessoire est, vous l’aurez deviné, la stabilisation. Combien de fois avez-vous regardé une vidéo qui vous donnait la nausée tant elle bougeait ? En plus de cet inconfort visuel, la vidéo ne paraît clairement pas professionnelle.

Il existe le steadicam (veste + bras mécanique), qui est la base de la stabilisation mais est relativement plus cher. J’utilise la marque Glidecam pour mon réflex avec le modèle HD-2000.

Vous pouvez accrocher votre appareil sur le Glidecam, par contre il faut un certains temps d’adaptation pour comprendre son fonctionnement et l’utiliser de manière optimale. Ce n’est pas toujours facile mais une fois en main, vous aurez des vidéos d’une fluidité parfaite. Le prix varie en fonction du poids qu’il peut supporter.

Le stabilisateur de poing fonctionne par un système de contrepoids. Il existe également des harnais pour tenir le tout car c’est fatiguant de toujours laisser le poids reposer sur tout le bras. Personnellement, je n’utilise qu’un Glidecam sans harnais.

L’avant-bras et le poignet en prennent pour leur grade mais ce n’est pas quelque chose que l’on utilise en permanence sur une journée après tout. Prenez quelques séances d’entrainements chez vous pour mieux le maitriser, vous comprendrez pas à pas sa complexité et vous évoluerez entre chaque prise.

Avant de commencer à régler votre Glidecam, pensez à enlever le pare-soleil, le cache de votre objectif, d’insérer votre batterie et la carte mémoire. En effet, le moindre poids, si insignifiant soit-il, va influencer la stabilité de votre Glidecam. Si vous oubliez le moindre composant, vous devrez recommencer à zéro la stabilisation.

Sur un Glidecam, vous devez trouver le centre de gravité de votre appareil et ses accessoires. Vous pouvez mettre entre le Glidecam et votre réflex, un ensemble plateau + attache rapide, ce qui permettra de retirer plus facilement votre appareil et le remettre également. C’est assez pratique.

Vous pouvez courir, descendre des escaliers, et garder une image stable. Les mouvements possibles avec ce genre d’ accessoires pour filmer en voyage sont nombreux et fonctionnent pour caméra, hybride et réflex.

Glidecam HD-2000 pour réflex

Glidecam HD-2000 pour réflex

 

Gyrostabilisateur

Contrairement au stabilisateur de point, le gyrostabilisateur ne fonctionne pas sur un système de contrepoids mais sur trois axes gyroscopiques requérant l’utilisation de batterie.

 

Voici un exemple de ce que j’ai réalisé avec un gyrostabilisateur pour GoPro :

 

Il existe le Ronin, une petite révolution qui vous donnera un résultat bluffant, cependant il peut s’avérer lourd, cher et ennuyant à déplacer en voyage. Il fonctionne pour hybrides, réflex et caméras.

 

Gyrostabilisateur Ronin

Gyrostabilisateur Ronin

 

Vous ne serez pas mis de côté si vous possédez une GoPro ou un smartphone. J’ai acquis une Gimbal lors de mon séjour à New York. J’avais ma GoPro, et depuis un petit moment, je me renseignais sur la manière de pouvoir l’utiliser avec un gyrostabilisateur. Comme pour le Glidecam avec le réflex, la Gimbal convient parfaitement à la GoPro.

Certains modèles sont conçus exclusivement pour des GoPro ou caméras embarquées, tandis que d’autres le sont plus pour téléphones. Enfin, certains fonctionnent pour les deux.

J’ai sincèrement été surpris de la qualité qu’offrait un tel outil. Le prix peut paraître assez excessif, je l’avoue, mais la qualité est au rendez-vous. J’ai personnellement payé le mien 350 € en décembre 2015. Depuis lors, les prix ont baissés.

Le gyrostabilisateur pour réflex, comme celui-ci, peut coûter plus cher qu’un glidecam. À décider selon vos préférences. Je vous conseille le Ikan EC1 Beholder. Il existe cependant de plus en plus de modèles différents pour y trouver son bonheur.

Gyrostabilisateur pour réflex

Gyrostabilisateur pour réflex

 

Slider

Un slider dans les accessoires pour filmer en voyage n’est peut-être pas l’accessoire le plus facile à transporter. Le slider permet d’insérer des plans très pros à vos films et surtout de les dynamiser. Cette barre peut être encombrante en voyage.

Il en existe de toutes sortes, de 20 cm jusqu’à 2 m. En voyage, on peut tout de suite oublier les sliders de plus d’un mètre. Il existe de très bons modèles, simples d’utilisation, de 30 à 40 cm. J’aime les plans lisses que propose le slider.

Il existe des sliders simples comme le Tarion TS2 et d’autres dits « intelligents » comme le Andoer V2-370.

Slider

Slider

 

Grue

La grue n’est clairement pas un « indispensable » mais elle peut apporter un côté plus pro et hollywoodien à vos images. Elle existe également en fibre de carbone (plus cher mais plus léger).

J’ai utilisé la M1 iFootage Jib Mini Crane, elle est ultra compact et peut supporter jusqu’à 5 kg de matériel avec son bras 2 m de longueur.

Notez que si vous désirez filmer avec une grue, il faudra alors posséder un trépied qui pourra supporter le poids de la grue ainsi que celui de votre appareil et de votre optique. Dans les accessoires pour filmer en voyage, il n’est pas des plus pratiques.

Grue

Grue

 

Drone

Les drones me font rêver. Certains possèdent déjà une caméra tandis que sur d’autres, vous pouvez y mettre votre GoPro. Les plans qu’il est possible d’avoir avec un drone sont fantastiques mais c’est un poids supplémentaire dans le sac à dos. En voyageant comme un backpacker, c’est important à prendre en compte.

Par ailleurs, attention avec ce genre d’appareil : la législation diffère selon les territoires et peut être très restrictive, ce qui m’a découragé à en acquérir un. Certains blogueurs réalisent cependant de superbes films avec ce genre d’appareils.

Beaucoup de blogueurs voyageurs possèdent le Drone Dji Phantom 3, cependant ils sont plusieurs à changer et s’orienter vers un nouveau modèle de Dji, le Mavic Pro. Il est bien plus léger et prend moins de place dans votre bagage. Il me tente de plus en plus à vrai dire. Très joli à avoir dans les accessoires pour filmer en voyage.

 

Attaches / Harnais

Pour les caméras embarquées (ou caméras sportives), voir même les réflex, il est possible d’utiliser une ventouse. Celle-ci vous permet de fixer votre appareil sur différents supports offrant des angles de vues nouveaux et différents. Imaginez cela sur une voiture par exemple.

Les attaches peuvent également être pensées dans la même optique des accessoires pour filmer en voyage. J’ai attaché ma GoPro sur le tableau de bord d’une voiture lorsque je conduisais sur les routes du Saskatchewan au Canada, ou encore sur un quad durant l’entrainement de chiens de traineau.

Comme vous pouvez le constater, il est alors simple de pouvoir augmenter la vitesse de votre vidéo en ayant un beau rendu.

 

 

 

Pour votre caméra embarquée, vous avez également la possibilité de porter un harnais, un serre-tête… Il existe de nombreux accessoires selon vos besoins.

Pour tout vous dire, il existe même un harnais pour chien où vous pouvez y fixer votre caméra. J’avoue avoir hésité à l’acheter mais je trouvais le prix excessif pour une utilisation quasi unique pour mes besoins.

Avec tout cela, vous pourrez filmer tout en vous déplaçant, c’est son grand avantage. Les mouvements se ressentiront malheureusement fortement car ce n’est pas un système de stabilisation en soit, c’est son principal inconvénient (voir le gyrostabilisateur plus haut).

Harnais pour GoPro

Harnais pour GoPro

 

Son

Si votre but est de couper les pistes audios pour y mettre une musique, cette partie ne vous sera pas utile, mais sachez que le son est d’une importance capitale dans votre film, il représente 50% d’une vidéo.

Selon ce que vous pensez réaliser, une musique, une voix off ou un son d’ambiance, voici quelques informations. Il existe trois types de micros :

  • l’omnidirectionnel est sensible à tous les angles et capte dans toutes les directions,
  • le cardioïde est plus sélectif, il est sensible à l’avant et moins à l’arrière,
  • le supercardioïde, encore plus sélectif, assure une isolation plus grande aux bruits environnants.

Hormis leurs caractéristiques générales, la différence réside dans la directivité et la sensibilité. Sur certains appareils, vous pourrez brancher un micro externe en mini-jack (prise fine – embout fin).

Je vais, par la suite, vous parler de quatre accessoires utiles si vous voulez vous lancer dans l’enregistrement sonore :

 

Enregistreur

J’utilise un Zoom h2n. C’est un petit enregistreur portatif auquel je peux brancher un micro-cravate par exemple. Cet enregistreur m’offre une seconde prise de son indépendante du réflex. Il peut aussi être utilisé seul pour enregistrer une ambiance.

Zoom H2n

Zoom H2n

 

Micro ambiance

Capturer l’ambiance d’une scène permet de se plonger un peu plus dans la vidéo, même si le niveau sonore de l’ambiance est faible dans votre montage final.

J’ai le RodeVideomic Pro que je branche sur mon réflex. Meilleur que le micro interne, ce micro est parfait pour les ambiances sur mes scènes, mais pas pour les interviews.

Micro RodeVideomicPro

Micro RodeVideomicPro

 

Micro-cravate

Il est utile de penser à investir dans un micro-cravate si vous désirez réaliser des petites interviews pour vos films. En plus de faire « comme les pros », vous aurez une qualité bien meilleure que le micro d’ambiance ou interne de votre appareil. L’interviewé sera parfaitement audible, c’est quand même là le plus important.

Petit conseil, laissez le micro apparent, vous éviterez ainsi tout risque de frottement. La plupart du temps, vous aurez une bonnette anti-vent fournie avec.

Ce qui est intéressant pour des interviews ou podcast, c’est que vous pouvez même brancher votre micro-cravate à votre smartphone.

Il existe cependant des modèles spécifiquement pour smartphone comme le Rode SmartLavPlus et d’autres pour réflex comme le Rode Lavalier.

Micro-cravate

Micro-cravate

 

Casque

Enregistreur, micro ambiance ou encore micro-cravate, tout cela est bien joli mais pour pouvoir entendre ce que vous enregistrez et être certains que la prise soit correcte, pensez à investir dans un casque. Le marché des casques est immense et sa gamme de prix également. Tout dépend de la qualité que vous recherchez et le prix.

Casque

Casque

 

Eclairage

Pour certains tournages, il peut être intéressant d’utiliser de l’éclairage dans les accessoires pour filmer en voyage. Embarquez des gros spots est inenvisageable, la solution réside dans un petit spot.

Selon ce que vous désirez filmer, une lampe LED portative sera un atout. J’en ai utilisé à plusieurs reprises, elles sont destinées aux interviews pour pouvoir éclairer la personne, ou même lors de tournage en soirée ou de nuit.

Vous pouvez faire varier la température de couleur sur certains modèles. Elles sont alimentées soit par batterie soit par piles.

Lampe LED

Lampe LED

 

Conclusion sur les accessoires pour filmer en voyage

Après tout ce que nous venons de voir ensemble sur les accessoires pour filmer en voyage, j’espère vous avoir éclairci et que le monde des accessoires est plus clair désormais. Il existe une panoplie d’ accessoires pour filmer en voyage, à vous de faire votre choix et de nous faire rêver avec vos films.

Si vous le souhaitez, vous pouvez découvrir l’article sur les appareils pour la vidéo de voyage ainsi que la première partie des accessoires pour la vidéo de voyage.

 

Cet article vous a-t-il permis d’y voir plus clair ? Vous donne-t-il une idée plus précise de quel accessoire acheter ? Quel accessoire utilisez-vous dans vos voyages ? Dites-moi tout.

 

Pin It on Pinterest

Share This